BIEN-ÊTRE

Le téléphone intelligent à la rescousse d'un panier d'épicerie moins cher

29/01/2015 10:17 EST | Actualisé 29/01/2015 10:19 EST
Dean Belcher via Getty Images

Dans un budget familial, la portion accordée à l'épicerie est souvent élevée. Depuis longtemps, les coupons-rabais permettent de faire quelques économies. Maintenant, avec les applications pour téléphones intelligents, il est possible d'économiser davantage, et ce, plus rapidement. Dans le cas d'Evelyne Roy, une mère de Victoriaville, c'est près de 2000 $ qu'elle a réussi à épargner en usant d'astuces au cours de la dernière année.

Entre autres applications, il y a Zweet et Snap qui offrent chaque semaine des remises en argent sur plusieurs produits. « Cette semaine, il y a un rabais sur le lait par exemple. On prend une photo de notre reçu et on leur envoie via l'application. Ça prend environ 48 heures pour qu'ils nous disent s'ils l'acceptent ou pas. On accumule de l'argent dans notre compte virtuel et au bout de 20 $, ils nous envoient un chèque. C'est une façon de couponner inversée si on veut », explique-t-elle.

Avec Flipp, une autre application, il est possible de dénicher les meilleures aubaines dans les circulaires et de les encercler virtuellement. Utile chez les commerçants qui offrent le concept des prix imbattables, comme Maxi et Walmart, qui consiste à égaliser les prix d'un concurrent. Puis avec Reebee, ce sont toutes les circulaires canadiennes qui sont à votre portée. « Je peux cliquer sur Uniprix puisque je ne le reçois pas par papier à la maison. Disons que ce sont les Huggies qui m'intéressent, je fais un imprimé-écran et je peux le montrer à la caissière du Maxi pour qu'elle égalise le prix. »

Selon Evelyne Roy, le fait d'avoir ces applications rend les économies plus accessibles aux gens qui n'ont pas le goût de traîner et de découper les coupons.

Pour elle, c'est en combinant les offres que le temps investi dans la chose en vaut la peine. « Il y a des frites en solde. J'ai une remise de 50 sous avec Zweet et en plus, j'ai un coupon de 75 sous. Au bout de la ligne, j'ai économisé 1,25 $ sur des frites qui coûtaient 3 $ au départ. C'est sûr qu'il faut savoir ce qui est une bonne aubaine et ce qui ne l'est pas », dit-elle.

Avec les circulaires, les coupons et les applications, Evelyne Roy estime qu'elle passe au moins une heure à se préparer.

Faire des économies, mais à quel prix?

La coordonnatrice à l'ACEF Estrie, Sylvie Bonin, rappelle qu'utiliser ces applications ne sont font pas sans prix. « Ce dont il faut être conscient, c'est que le produit qui est vendu, c'est nous-mêmes et nos données. Fort probablement qu'en utilisant cette application, on a consenti à ce que nos données soient utilisées et vendues. Dans ce cas-là, ce sont des données, sur ce que l'on achète, où on l'achète, à quelle heure, les lieux qu'on fréquente, et on risque fort de recevoir de la publicité ciblée », prévient-elle.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Aliments à consommer pour être immédiatement plus productif au travail