NOUVELLES

Murray passe en finale pour la 4e fois; Williams et Sharapova pour le titre

29/01/2015 06:54 EST | Actualisé 31/03/2015 05:12 EDT

MELBOURNE, Australie - Andy Murray a atteint la finale des Internationaux d'Australie pour la quatrième fois et il tentera de nouveau de mettre la main pour la première fois sur ce tournoi du Grand Chelem.

Chez les dames, Serena Williams et Maria Sharapova s'affronteront pour le titre, première fois en 11 ans à Melbourne Park que les deux joueuses les mieux classées du tableau se retrouvent en finale.

Murray, sixième tête de série, a eu raison de Tomas Berdych, classé septième, 6-7 (6), 6-0, 6-3, 7-5 au cours d'une demi-finale ponctuée d'explosions de colère, jeudi soir.

La tension était palpable entre les deux joueurs, due au changement d'entraîneur de Murray, maintenant passé dans le camp de Berdych.

Déjà frustré, Murray est sorti de ses gonds quand Berdych lui a adressé quelques mots à la fin du premier set. Il a crié des injures tout au long du duel et les caméras de télévision ont souvent surpris sa fiancée, Kim Sears, à faire de même.

Murray croit que ses réactions émotives étaient compréhensibles en raison de tout l'engouement entourant ce match.

L'Écossais a perdu trois finales en Australie: face à Roger Federer en 2010 et Novak Djokovic en 2011 et 2013. Il pourra mettre fin à cette série d'insuccès dimanche, face au vainqueur du duel entre Djokovic et le champion en titre, Stanislas Wawrinka.

«C'est certain que de perdre en finale est décevant. Mais d'atteindre la finale quatre fois est quelque chose de très, très difficile à accomplir, a-t-il dit. Je suis fier de ma fiche ici. Je vais aborder ce match avec la meilleure tactique possible et bien m'y préparer. Je n'aurais rien pu faire de plus pour me mettre dans une bonne position pour dimanche.»

Depuis ces trois revers, il a gagné les Internationaux des États-Unis et Wimbledon, mettant fin à une longue disette chez les tennismen britanniques en tournois majeurs.

Williams, favorite du tableau féminin, a remporté les cinq finales qu'elle a disputées au tournoi de Melbourne, la dernière fois en 2010. Après avoir tenu bon pour gagner un difficile premier set face à la jeune Américaine de 19 ans Madison Keyes, la joueuse aux 18 titres du Grand Chelem a dominé la seconde manche pour signer un gain de 7-6 (5), 6-2.

Sharapova, gagnante en 2008, a été facilement battue lors de ses deux autres présences en finale, par Williams en 2007 et par Victoria Azarenka en 2012. Elle a vaincu la 10e tête de série Ekatarina Makarova 6-3, 6-2 dans l'autre demi-finale.

Williams, qui a combattu un rhume au cours de la dernière semaine, a dit qu'elle avait bénéficié d'un difficile entraînement face à Keyes, qui l'a bombardée de puissants coups du fond de court et de lourds services au premier set.

«Elle m'a vraiment poussée à fond au cours de cette manche (...) et j'ai vraiment dû puiser au fond de moi pour passer au travers, a déclaré Williams. C'était une petit peu frustrant. J'ai eu neuf ou 10 balles de match, mais j'étais incapable de conclure. Ça ne m'arrive pas souvent. elle a joué comme si elle n'avait rien à perdre.»

Keyes, à son premier carré d'as en tournoi majeur, a sauvé sept balles de match au service dans l'avant-dernier jeu qui a duré 11 minutes. Williams n'a cependant pas perdu son sang-froid, gaspillant une autre balle de match au service avant de clore le duel avec un as pour atteindre sa 23e finale en Grand Chelem. Elle a terminé la rencontre avec une seule double faute et 13 as.

«Ça fait un bail que je n'ai pas été de la finale ici, a ajouté Williams, qui à 33 ans, sera la joueuse la plus âgée de l'ère moderne à disputer le match ultime en Australie. Maintenant, mon but sera d'être le plus calme possible et de jouer cette rencontre au mieux de mes capacités.»

Peu importe l'issue de cette finale, Williams conservera sa première place au classement mondial.

Dire que Sharapova éprouve des ennuis face à Williams tient de l'euphémisme: la Russe montre une fiche de 2-16 contre l'Américaine et a perdu leurs 15 derniers affrontements. Ses deux victoires remontent à 2004.

«Je pense que ma confiance devrait être très élevée dans une finale de Grand Chelem, peu importe qui j'affronte ou ma fiche contre cette adversaire, a souligné Sharapova. Ça ne compte plus. Je me suis rendue là pour une raison. Je mérite d'y être et je ferai tout ce que je peux pour gagner ce titre.»

Sharapova a eu besoin de 10 minutes pour remporter le premier jeu au service, sauvant deux balles de bris. Elle a répondu au seul bris contre elle dans la première manche en remportant six jeux consécutifs pour prendre le contrôle du match.

Celle qui a remporté cinq tournois majeurs a amorcé la saison 2015 avec confiance, mettant la main sur le Brisbane International, mais elle l'a échappé belle à Melbourne, devant sauver une balle de match au deuxième tour contre la 150e raquette mondiale, la Russe Alexandra Panova, issue des qualifications.

«La route vers la finale a été bizarre, mais je suis heureuse d'y être, a indiqué celle qui a éliminé Eugenie Bouchard en quarts de finale. Je me sens comme si on m'avait donné une deuxième chance. Je veux seulement en profiter.»

PLUS:pc