NOUVELLES

L'université d'Ottawa adopte une politique contre le harcèlement et la violence

29/01/2015 11:52 EST | Actualisé 31/03/2015 05:12 EDT

OTTAWA - Le président de l'université d'Ottawa s'engage à appliquer l'ensemble des recommandations contenues dans un plan d'action global visant à lutter contre le harcèlement sexuel et la violence sur le campus, à la suite du scandale qui a impliqué l'équipe masculine de hockey, l'an dernier.

Allan Rock a indiqué jeudi que l'université adoptera les 11 recommandations présentées le jour même par un comité spécial mis sur pied l'an dernier à la suite de deux événements à caractère sexuel.

Le plan d'action vise à encourager les comportements respectueux sur le campus, à prévenir la violence sexuelle et à offrir aux étudiants et au personnel un environnement sécuritaire, libre de toute violence sexuelle et de tout harcèlement.

En février dernier, des joueurs de l'équipe universitaire masculine de hockey auraient été impliqués dans une agression sexuelle en marge d'un match disputé dans le nord de l'Ontario. L'équipe au complet a ensuite été suspendue pour toute la saison par la direction de l'institution.

Un peu plus tard, la présidente de l'association étudiante de l'université a été la cible sur Facebook de commentaires violents et sexuels.

Allan Rock a indiqué que l'université informera les étudiants sur la notion de consentement, offrira de la formation aux cadres et au personnel sur le harcèlement et la violence sexuelle, et mettra sur pied un mécanisme juste et ouvert pour examiner les plaintes.

PLUS:pc