NOUVELLES

L'Ontarien Andrew Wiggins donne de l'espoir aux partisans des Timberwolves

29/01/2015 08:05 EST | Actualisé 31/03/2015 05:12 EDT

MINNEAPOLIS - Les choses ne sont pas très roses pour les T-wolves (8-37), mais après bientôt trois mois dans la NBA, l'Ontarien Andrew Wiggins, premier choix du dernier repêchage, commence à donner un peu d'espoir aux amateurs de basket du Minnesota.

Wiggins, qui aura 20 ans le 23 février, mène les recrues pour les points, les minutes et le nombre total de lancers francs.

Il a été la recrue du mois à chaque occasion, et il devrait mériter le même honneur pour le mois de janvier.

«Il y a eu plusieurs fois où l'apprentissage a été dur, mais nous faisons des progrès dans plusieurs aspects, a dit Wiggins. Nous sommes jeunes et nous nous débrouillons un peu mieux à chaque match, dans toutes les situations.»

Après des débuts moins convaincants, qui ont éveillé des soupçons sur son intensité, Wiggins s'est épanoui à la suite de blessures à Ricky Rubio, Kevin Martin et Nikola Pekovic, obtenant alors un plus grand rôle.

Wiggins a commencé à hausser son jeu d'un cran lors de la première visite des siens à Cleveland, le 23 décembre. Il a marqué 27 points, faisant preuve de la volonté de gagner qu'on voulait voir chez lui.

«Je jouais avec un peu plus de conviction et de mordant» parce que les Cavaliers l'ont échangé, a reconnu le jeune athlète de la région de Toronto.

Depuis 19 matches, Wiggins a conservé une moyenne de 19,4 points par rencontre, se démarquant beaucoup des autres recrues.

«Il joue au-delà de nos attentes, a dit l'entraîneur Flip Saunders. Ce n'est pas courant de voir un gars amasser autant de points à chaque match à sa première année, tout en étant confronté au meilleur joueur en défense de l'autre côté.»

Les Timberwolves sont en voie de rater les séries pour la 11e année de suite, la plus longue disette du genre dans la NBA. Mercredi, ils ont mis fin à une série de cinq revers en s'imposant à domicile contre Boston, 110 à 98. Ils disputeront leur prochain match ce vendredi, à Philadelphie.

PLUS:pc