NOUVELLES

L'homme arrêté à Ottawa pour possession de produits dangereux veut être libéré

29/01/2015 06:28 EST | Actualisé 31/03/2015 05:12 EDT

HALIFAX - L'avocat d'un homme accusé de possession de produits dangereux et de menaces a affirmé à la cour en Nouvelle-Écosse, jeudi, qu'il réclamerait la libération de son client lors d'une audience sur le cautionnement dans une semaine.

Christopher Burton Phillips, 42 ans, a brièvement comparu devant le tribunal provincial et est maintenu en détention à Halifax jusqu'à l'audience prévue jeudi prochain.

Il a été arrêté la semaine dernière dans un hôtel d'Ottawa, alors que deux secteurs près de Halifax faisaient l'objet d'un ordre d'évacuation en raison de craintes entourant la présence de produits chimiques.

La police a soutenu dans une déclaration sous serment que M. Phillips, un ancien résidant des États-Unis, avait menacé un policier et eu en sa possession une arme — du tétroxyde d'osmium, un produit chimique toxique — dans le dessein de commettre une infraction.

La police a dit avoir trouvé des conteneurs de produits chimiques instables dans un chalet et un cabanon dans la localité de Grand Desert, à l'est de Halifax, en Nouvelle-Écosse.

L'avocat de la défense Mike Taylor a dit à l'extérieur de la salle d'audience, jeudi, qu'il ne serait «pas surpris» que la police affirme qu'il n'y avait pas de danger pour le public une fois les produits identifiés et leur usage potentiel déterminé.

L'avocate de la Couronne Terri Lipton a indiqué que la poursuite s'opposait actuellement à la libération de M. Phillips.

PLUS:pc