NOUVELLES

Environ 350 personnes perdront leur emploi chez Tim Hortons cette semaine

29/01/2015 04:28 EST | Actualisé 31/03/2015 05:12 EDT

TORONTO - Environ 350 employés de Tim Hortons ont perdu leur emploi cette semaine dans le cadre d'une réorganisation ayant surtout affecté le siège social ainsi que les bureaux régionaux de l'entreprise.

Un porte-parole de la société a indiqué jeudi à La Presse Canadienne que les employés touchés avaient été prévenus et que les licenciements répondaient aux critères d'Industrie Canada quant aux nombre de postes à conserver.

Tim Hortons a été rachetée à la fin de 2014 par le géant américain de la restauration rapide Burger King, qui a fusionné les deux entreprises au sein d'une nouvelle entité nommée Restaurant Brands International (TSX:QSR). Plusieurs observateurs s'attendaient à ce que les nouveaux propriétaires procèdent à d'importantes suppressions de postes.

La règlementation fédérale concernant les fusions stipule que l'entreprise doit maintenir un certain nombre d'employés au sein de ses établissements franchisés pour cinq ans.

Les travailleurs répartis au sein des bureaux n'étaient toutefois pas protégés par cette mesure, même si la société compte conserver son siège social à Oakville, en Ontario.

Tim Hortons exploite cinq centres de distribution à Calgary, Guelph et Kingston, en Ontario, à Debert, en Nouvelle-Écosse, et Alderbrove, en Colombie-Britannique.

PLUS:pc