DIVERTISSEMENT

BD: le 42e festival d'Angoulême marqué par «l'esprit Charlie»

29/01/2015 09:59 EST | Actualisé 29/01/2015 10:00 EST
PIERRE DUFFOUR/AFP/Getty Images

Le 42e festival international de la BD d'Angoulême, en France, multipliera les hommages à Charlie Hebdo.

En 2014, le festival, l'une des plus importantes manifestations internationales consacrées au genre, a attiré près de 200 000 visiteurs.

Cette année, on s'attend à une affluence accrue du 28 janvier au 1er février et, quelques semaines après les attentats en France qui ont coûté la vie à 17 personnes, dont plusieurs dessinateurs de renom, la sécurité sera renforcée lors de la manifestation.

Astérix et Obélix, Lucky Luke, Mafalda et d'autres affichent leur soutien

Depuis mercredi, l'hôtel de ville d'Angoulême est aux couleurs de Charlie. Une grande toile s'est ajoutée aux deux bannières qui en ornaient déjà la façade depuis le 9 janvier.

Sur la première bannière, on peut voir le fauve, emblème du festival créé par le dessinateur Lewis Trondheim, tenant une pancarte « Je suis Charlie ».

Sur la deuxième bannière sont inscrits les noms des disparus sous la mention « Morts pour la liberté ».

Enfin, la grande toile centrale montre toute une brochette de célèbres personnages de BD (Astérix et Obélix, Lucky Luke, Blake et Mortimer, Corto Maltese, Spirou, Mafalda...) s'exclamant dans un phylactère commun : « Rapprochons-nous du dessin pour que le dessin nous rapproche. »

LIRE AUSSI:

» Charlie Hebdo utilise un «humour méchant» selon Nancy Huston

» 173 dessinateurs signent un album hommage à Charlie Hebdo

Pas de Grand Prix pour Charlie

Des dessinateurs avaient émis le souhait que le Grand Prix soit remis à Charlie Hebdo, mais ce n'est pas cette option que le festival a retenue.

C'est plutôt un grand prix spécial qui sera attribué à l'hebdomadaire satirique « pour l'ensemble de son oeuvre » à l'occasion de l'ouverture du festival.

En outre, le premier prix Charlie de la liberté d'expression, créé au lendemain de l'attentat, sera décerné pendant le festival aux dessinateurs de Charlie Hebdo disparus le 7 janvier 2015.

Par la suite, il sera remis chaque année à un auteur incarnant la liberté d'expression.

Un album et une expo

L'album collectif La BD est Charlie sera offert en avant-première aux festivaliers avant son arrivée en librairie, le 5 février 2015, et deux albums en ligne (à consulter ici et ici) regroupent les contributions non retenues pour le livre.

Enfin, l'exposition Une histoire de Charlie retracera l'histoire de Charlie Hebdo à la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image d'Angoulême.

Elle se prolongera dans les rues de la ville où seront affichées sur des panneaux électoraux une quarantaine des unes emblématiques du journal satirique signées Wolinski, Reiser, Gébé, Cabu, Willem, Charb, Tignous, Luz, Honoré, Catherine, Riss, etc.

La récompense suprême, le Grand prix de la ville d'Angoulême, sera quant à lui remis à un des trois finalistes suivants : le Japonais Katsuro Otomo (Akira), le Britannique Alan Moore (V pour Vendetta) ou le Belge Hermann Huppen (Jérémiah, Les tours de Bois-Maury).

En 2014, c'est l'Américain Bill Watterson, le père de Calvin et Hobbes qui l'a remporté.

En 2005, le Grand Prix avait été remis à Wolinski, un des dessinateurs de Charlie Hebdo, assassiné le 7 janvier.

Depuis les débuts du festival, la seule femme à avoir reçu cette récompense est Florence Cestac, en 2000.

D'autres prix sont remis au cours du festival, notamment le convoité Fauve d'or du meilleur album, qui avait été remporté par le Québécois Guy Delisle en 2012 pour ses Chroniques de Jérusalem.

La BD, un milieu en questionnement

Le 42e festival marquera également l'ouverture des États généraux de la BD, lancés par des auteurs de BD.

L'objectif de cette vaste consultation est de dresser un état de la situation de la BD (son poids économique, la situation du marché, des auteurs, des éditeurs, etc.) pour trouver des solutions aux problèmes qu'elle connaît en ce moment. Vaste programme.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les dessinateurs marocains et tunisiens rendent hommage à Charlie Hebdo