NOUVELLES

Otages de l'Etat islamique: la Jordanie se dit prête à libérer une jihadiste irakienne en échange de son pilote détenu par Daech

28/01/2015 08:15 EST | Actualisé 28/01/2015 08:26 EST
Capture

Le pilote Maaz al-Kassasbeh et le journaliste japonais Kenji Goto auront-ils la vie sauve? Le nouvel ultimatum mis en ligne sur les sites jihadistes, montrant une photo de Kenji Goto tenant le portrait de Maaz al-Kassasbeh, pilote jordanien capturé par l’État Islamique en Syrie fin décembre, n'incitait pas vraiment à l'optimisme.

"Je n'ai plus que 24 heures à vivre, et le pilote encore moins", indiquait mardi dans cette nouvelle vidéo la voix supposée de Kenji Goto, un journaliste indépendant qui fournissait des reportages aux chaînes de télévision nippones. Dans une première vidéo publiée le 20 janvier, l'EI avait réclamé au gouvernement japonais une rançon de 200 millions de dollars pour relâcher Kenji Goto et Haruna Yukawa. Faute d'avoir obtenu satisfaction, le groupe avait annoncé avoir exécuté Yukawa.

LIRE AUSSI :

Qui est la prisonniere dont Daech demande la libération en échange de l'otage japonais

Une jihadiste détenue depuis 2006

Ce mercredi 28 janvier, la Jordanie s'est dite prête, via sa télévision d'Etat, à libérer une jihadiste irakienne, comme le réclame le groupe Etat islamique (ou Daech) en échange du pilote jordanien. Le Japon avait justement demandé l'aide de la Jordanie pour satisfaire à l'exigence de Daech qui veut la libération Sajida al-Rishawi, une jihadiste irakienne emprisonnée en Jordanie.

La télévision cite le porte-parole du gouvernement Mohammad Al-Momeni affirmant que "la Jordanie est tout à fait prête à libérer la prisonnière Sajida Al-Rishawi si le pilote jordanien est libéré sain et sauf", mais sans faire référence à l'otage japonais.

Âgée d'une quarantaine d'années, Sajida al-Rishawi est détenue depuis sa condamnation à mort en septembre 2006, pour des faits de terrorisme remontant au 9 novembre 2005. Ce jour-là, trois attentats suicide, commis notamment par son mari, Ali Hussein al-Chammari, avaient dévasté trois hôtels d'Amman notamment fréquentés par des diplomates, des expatriés et des touristes, faisant une soixantaine de morts.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Qu'est-ce que l'Etat islamique?