NOUVELLES

Les Patriots veulent oublier la défaite de 2008 subie à Glendale

28/01/2015 10:25 EST | Actualisé 30/03/2015 05:12 EDT

CHANDLER, États-Unis - La route vers la perfection a frappé un mur dans le désert de l'Arizona. Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre sont de retour où une fiche parfaite et un titre du Super Bowl leur ont échappé, il y a sept ans.

«Ce n'est pas où nous jouons, mais bien comment nous jouons, a déclaré Tom Brady. Et je suis heureux d'avoir la chance d'accomplir quelque chose de très spécial.»

Une victoire dimanche contre les Seahawks de Seattle permettrait aux Patriots d'améliorer à 1-1 leur fiche lors des matchs du Super Bowl disputés au Stade de l'Université de Phoenix. Les Patriots sont en quête de la victoire et non d'une revanche de leur revers de 17-14 subi aux mains des Giants de New York en 2008.

«Je suis certain que ça fera une bonne histoire si nous gagnons au même endroit, a commenté le botteur Stephen Gostkowski, mais je ne pense pas à ça. J'ai seulement hâte de faire le premier botté.»

Lorsqu'un receveur tentera de capter une passe à la ligne adverse de 23 verges, il ne faut pas s'attendre à ce que les Patriots revoient l'attrapé spectaculaire réalisé par David Tyree avec l'aide de son casque, alors qu'il était couvert par Rodney Harrison.

Cette passe complétée de 32 verges, avec un peu plus d'une minute à faire, avait mis la table pour la passe de touché de 13 verges en direction de Plaxico Burress, qui a permis aux Giants de l'emporter.

Les joueurs des Patriots ont mis beaucoup de temps à réaliser à quel point ils étaient passés près de connaître une saison parfaite de 19 victoires. L'entraîneur Bill Belichick a rencontré ses adjoints.

«Un jour Bill est arrivé, a raconté l'adjoint Ivan Fears. Il a dit ''nous devons passer à autre chose, souriez''.»

C'est la pierre angulaire de la philosophie de Belichick. Penser à nos malheurs en amène plus.

Fears, le coordonnateur offensif Josh McDaniels et le coordonnateur défensif Matt Patricia étaient sur les lignes de côté en 2008. Brady, Gostkowski et le plaqueur défensif Vince Wilfork sont les seuls joueurs de cette édition qui sont toujours avec l'équipe.

«C'était une défaite crève-coeur, a dit Gostkowski, mais nous avons déjà disputé un autre Super Bowl depuis ce temps, donc on n'y pense pas. J'ai deux enfants, une femme et deux chiens, et je n'avais rien de tout ça, il y a sept ans. La vie a beaucoup changé depuis.»

PLUS:pc