NOUVELLES

Le retour de S.J. Green pour trois ans est un soulagement pour les Alouettes

28/01/2015 02:45 EST | Actualisé 30/03/2015 05:12 EDT

MONTRÉAL - La direction des Alouettes de Montréal a probablement poussé un soupir de soulagement lorsqu'elle a annoncé la mise sous contrat pour les trois prochaines saisons du demi inséré étoile S.J. Green, mercredi, au moment où le départ de l'ailier espacé étoile Duron Carter pour les Colts d'Indianapolis semble imminent.

Les Oiseaux ne pouvaient se permettre de perdre un autre pilier en attaque, et en conséquence leur pouvoir de négociation semblait avoir été affaibli au cours des dernières semaines. D'ailleurs, même si les détails financiers de l'entente n'ont pas été dévoilés, certains observateurs croient que Green est devenu le demi inséré le mieux rémunéré de la LCF.

«J'ignorais quelle direction allait prendre ce processus, a d'abord confié le principal intéressé. Je savais que j'avais un certain pouvoir de négociations, je savais ce que je voulais et j'étais prêt à me battre pour l'obtenir. Heureusement, nous en sommes venus à une entente.

«J'ai obtenu tout ce que je voulais, oui monsieur.»

L'acquisition de Fred Stamps des Eskimos d'Edmonton la semaine dernière afin de palier la perte de Carter pourrait également avoir fait pencher la balance en faveur du retour de Green dans la nid des Oiseaux. Le président et chef de la direction des Alouettes, Mark Weightman, semblait très confiant que le nouveau duo fasse des flammèches la saison prochaine.

«Ça fait déjà un certain moment qu'on savait que Duron Carter ferait probablement le saut dans la NFL cette saison, et c'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles on a acquis Fred Stamps la semaine dernière, a admis le président et chef de la direction des Alouettes Mark Weightman. Duron et S.J. ont formé un bon tandem, et je crois que ce sera également le cas pour Fred et S.J.»

L'ailier espacé Éric Deslauriers, qui est arrivé avec les Alouettes au même moment que Green il y a huit ans, a salué sa loyauté envers l'organisation.

«Je ne suis pas étonné de son retour avec l'organisation, a mentionné le Québécois. Je lui parle presque à toutes les semaines, donc je savais que son intention était de demeurer à Montréal. Et je sais par expérience que c'est important pour nous, les athlètes, de jouer pour une seule organisation au cours de notre carrière.»

De son côté, l'entraîneur-chef des Alouettes Tom Higgins a indiqué qu'il offrira probablement un rôle accru à Green la saison prochaine.

«Je suis un meilleur entraîneur aujourd'hui que je ne l'étais hier, a déclaré Higgins, sourire aux lèvres. Quand on peut compter sur un gars comme S.J., qui est un des leaders de cette équipe mais également un des gars qui peut te faire gagner des matchs de football, tu dois toujours t'arranger pour lui donner la chance de faire la différence. Et il l'a fait au fil des ans. C'est une de nos valeurs sûres.»

Après avoir conclu des ententes avec une dizaine de joueurs autonomes depuis le début de la saison morte, Higgins a indiqué que l'équipe continuait de discuter avec quelques autres dans l'espoir de s'améliorer. Il s'est toutefois fait rassurant quant à l'intégration de ceux-ci à son sytème de jeu.

«Il y a toujours des changements, d'une année à l'autre, a-t-il expliqué. Que tu gagnes deux Coupes Grey consécutives ou non, il y a toujours des changements. Nous sommes en bonne position, parce que notre noyau de joueurs est intacte. Ça va nous permettre d'avoir la constance nécessaire dès le début de la saison.»

Collie, une patate chaude

D'autre part, les rumeurs entourant l'arrivée d'Austin Collie se sont révélées être une véritable véritable patate chaude pour les membres de l'organisation montréalaise. Certains d'entre eux les niaient, alors que d'autres laissaient planer le doute.

«Tout ce qu'on en sait, c'est ce qu'on a entendu dans les rumeurs ce matin, a dit Weightman. Il n'y a rien de fondé là-dedans.»

Higgins s'est montré plus vague quant à la possibilité de voir Collie revêtir l'uniforme des Oiseaux la saison prochaine.

«Il n'y a rien sur notre radar en ce moment, a-t-il assuré. En fait, seul le temps nous dira ce qui se produira. Nous avons l'oeil sur certains joueurs autonomes avec lesquels nous discutons, mais la mise sous contrat de S.J. est une excellente nouvelle pour nous et nous continuons d'esasayer d'améliorer l'équipe.»

L'ex-receveur de passes des Colts, qui est natif de Hamilton, en Ontario, a capté 179 passes, pour 1908 verges de gains et 16 touchés en carrière dans la NFL. Il n'a cependant pas joué au football la saison dernière.

PLUS:pc