NOUVELLES

Le directeur général John Schneider est l'architecte des succès des Seahawks

28/01/2015 06:49 EST | Actualisé 30/03/2015 05:12 EDT

PHOENIX, États-Unis - Donnez l'opportunité à Pete Carroll de faire campagne pour quelqu'un ou quelque chose qui le motive et il se fera une joie de la saisir.

C'est habituellement pour un joueur, ou une cause. Mais le motif de Carroll cette saison fut la reconnaissance du travail accompli par le directeur général John Schneider, l'un des architectes des succès des Seahawks de Seattle qui préfère demeurer dans l'ombre.

«Il a travaillé sans relâche pour nous fournir une équipe performante, pour trouver des joueurs qui tentent de se surpasser constamment, a dit Carroll. Lors de son entrée en poste, il a procédé à des centaines de changements simplement pour trouver les bons gars. Par la suite, les changements ont été moins nombreux, mais l'attitude et l'approche de John ont continué à être les mêmes.

«J'ignore comment on pourrait l'ignorer à cause de la qualité de ses choix au repêchage, de ses choix sur le marché des joueurs autonomes et de ses choix en fin de repêchage qui se sont révélés de véritables vols.»

Cinq ans après avoir été retenu par Carroll pour être son bras droit dans la hiérarchie des Seahawks, ces derniers participent à leur deuxième Super Bowl consécutif — notamment à cause des décisions de Schneider au niveau du personnel sportif. Il a reçu très peu de crédit pour les succès de son équipe depuis son entrée en poste, et même si Schneider n'en a rien à faire, Carroll aimerait qu'il soit reconnu.

«Ses connaissances, ses capacités et sa créativité ne pourraient être plus évidentes, a mentionné Carroll. Mais pour les autres d'entre nous, je ne sais pas. Nous ne faisons que jouer au football, et formons une équipe. Mais je crois vraiment que sa situation est exceptionnelle et qu'il devrait être reconnu pour ses efforts.»

Schneider, qui est âgé de 43 ans, ne s'est pas assis sur ses lauriers en cours de route malgré la conquête du trophée Vince Lombardi l'an dernier. La direction des Seahawks a d'ailleurs tenu des réunions cette semaine en Arizona afin de peaufiner sa stratégie lors du prochain repêchage de la NFL, à quelques jours du Super Bowl contre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre. Interrogé récemment à savoir s'il avait imaginé les succès obtenus par les Seahawks depuis cinq ans, Schneider a indiqué qu'il n'avait pas le recul nécessaire pour bien comprendre la portée des deux titres d'association et des quatre participations aux éliminatoires.

«Nous sommes tellement obsédés par l'importance de s'améliorer dans chaque facette du jeu sur une base quotidienne que nous ne pensons à rien d'autre, a-t-il expliqué. Je sais que vous n'êtes plus capables de m'entendre dire que nous voulons être une équipe qui vise le championnat année après année. Mais à cause de ça il faut prendre des décisions très difficiles, à tous les jours. De toute évidence, c'est ce qui nous motive. Tout le monde (au sein de l'organisation) le sait. Nous n'en parlons pas entre nous. Oui, tout le monde veut être champion du Super Bowl. Mais de la façon dont nous nous y sommes pris, ç'a été formidable, pour tout le groupe. La culture de cette organisation est tout simplement époustouflante.»

PLUS:pc