NOUVELLES

Le Canada accorde à l’Ukraine un deuxième prêt à faible taux d’intérêt de 200 M$

28/01/2015 01:23 EST | Actualisé 30/03/2015 05:12 EDT

OTTAWA - Le Canada accorde à l’Ukraine un deuxième prêt à faible taux d’intérêt de 200 millions $, destiné à «favoriser davantage la stabilité économique et sociale en Ukraine».

Ce prêt, consenti par Exportation et Développement Canada, sera assorti «d’une modalité permettant au Canada d’effectuer un audit des fonds utilisés pendant la période visée par l’entente, ainsi qu’une obligation pour l’Ukraine de présenter des rapports réguliers décrivant ce à quoi les fonds auront servi».

Le gouvernement canadien précise aussi que ce prêt est conditionnel à l’approbation du prochain examen du programme de l’Ukraine appuyé par le Fonds monétaire international.

Cette nouvelle annonce porte à 400 millions $ la valeur totale des accords de prêts consentis à l’Ukraine, qui lutte depuis près d'un an contre des rebelles prorusses. Un premier prêt à faible taux d’intérêt de 200 millions $ avait été accordé à Kiev en septembre dernier.

Depuis mars 2014, Ottawa a imposé plusieurs sanctions politiques et économiques visant plus de 200 individus et entités russes. Le Canada a aussi fourni à l’Ukraine de l’aide non létale en matière de sécurité et d’équipement, en plus d’assurer la formation de militaires.

Dans un communiqué, le cabinet du premier ministre indique que ce prêt est «destiné à favoriser davantage la stabilité économique et sociale en Ukraine, dont l’économie continue d’être exposée à de graves problèmes notamment attribuables à l’agression persistante et à l’occupation de la Crimée par le régime Poutine».

Stephen Harper a été un ardent allié de l'Ukraine depuis le début du conflit avec la Russie. Il a visité le pays à deux reprises l'an dernier, et le président ukrainien Petro Porochenko est venu au Canada en septembre — il s'est notamment adressé aux deux chambres réunies du Parlement, un privilège rare.

«Le prêt annoncé aujourd’hui favorisera la stabilité économique et sociale, au moment où le gouvernement ukrainien cherche à se rebâtir en tant que pays démocratique, indépendant et prospère, libre de tout agresseur», a indiqué le premier ministre Harper, mercredi.

PLUS:pc