NOUVELLES

Lac Mégantic: le BST est préoccupé par la réponse de Transports Canada

28/01/2015 12:09 EST | Actualisé 30/03/2015 05:12 EDT

GATINEAU, Qc - Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) s'est dit préoccupé, mercredi, par la réponse de Transports Canada à certaines recommandations formulées à la suite de son enquête sur le déraillement du train de la Montreal, Maine & Atlantic Railway à Lac-Mégantic, le 6 juillet 2013.

Le BST juge en effet préoccupant que le ministère n'ait pas encore mis en place un programme de surveillance efficace garantissant que toutes les sociétés ferroviaires feront l'objet de vérifications d'envergure suffisamment fréquentes pour que les problèmes de sécurité soient corrigés à temps.

Le BST a recommandé à Transports Canada d'effectuer des vérifications rigoureuses et fréquentes des systèmes de gestion de la sécurité (SGS) des sociétés ferroviaires.

Le ministère s'est engagé à mettre en oeuvre de nouveaux règlements et à renforcer sa capacité à les faire respecter, à embaucher des vérificateurs additionnels et à améliorer ses programmes de formation.

Mais le BST juge que, même si d'importants progrès ont été réalisés, Transports Canada «n'a pas encore démontré qu'il a mis en oeuvre un programme de surveillance efficace garantissant que toutes les sociétés ferroviaires feront l'objet de vérifications adéquates». Le Bureau estime donc que la réponse du ministère à sa recommandation est «en partie satisfaisante».

Le BST a cependant noté que des mesures positives importantes ont été prises par le ministère pour remédier aux lacunes de sécurité ferroviaire. Par exemple, pour éviter que des trains partent à la dérive, Transports Canada a mis en place de multiples mesures de sécurité qui, si elles sont entièrement appliquées, réduiront grandement les risques.

«(La) ministre des Transports et le ministère ont pris des mesures énergiques pour améliorer la sécurité ferroviaire dans la foulée de la tragédie à Lac-Mégantic, mais il reste du travail à faire», a souligné la présidente du BST, Kathy Fox.

«Les Canadiens méritent rien de moins que le système de transport le plus sécuritaire possible», a-t-elle ajouté.

Interrogée à ce sujet après le caucus conservateur, la ministre Lisa Raitt a répondu mercredi que son ministère travaillait «très fort» pour s'assurer de la mise en oeuvre des recommandations du BST et du vérificateur général.

«Nous avons fait beaucoup de travail sur les SGS. Vous verrez, si vous allez sur un site web pour la fonction publique, vous verrez toutes les offres d'emplois que nous tentons actuellement de combler, il y a donc un effort concerté pour mettre (les mesures) en place. Le ministère sait qu'il doit travailler sur ce dossier, et il continuera à travailler sur ce dossier. Et je prends au sérieux chaque recommandation ou conseil du BST et nous apprécions son travail à ce sujet», a-t-elle déclaré.

«Il y aura toujours du travail à faire sur la sécurité et ils devront toujours travailler plus fort à Transports Canada, et ils le feront», a-t-elle ajouté.

PLUS:pc