NOUVELLES

GM doit décider ce qu'elle fera avec son usine d'Oshawa, selon le syndicat

28/01/2015 07:21 EST | Actualisé 30/03/2015 05:12 EDT

OSHAWA, Ont. - Le syndicat représentant les travailleurs de l'usine de General Motors, à Oshawa, voudrait que le constructeur automobile clarifie maintenant ses intentions sur l'avenir de ses activités au lieu d'attendre aux prochaines négociations des conventions collectives.

GM dit ne pas vouloir prendre de décision finale avant les derniers mois de 2016, selon un communiqué publié plus tôt.

Unifor, qui parle au nom de 3700 travailleurs, estime que les activités «hautement compétitives» de l'usine d'Oshawa le deviendront encore davantage avec le déclin du dollar canadien.

Le président local du syndicat Ron Svajlenko a ajouté que l'entreprise pourrait aussi économiser en coupant des postes par attrition, alors que le deux tiers de ses membres prendront leur retraite dans les prochaines années.

GM a indiqué qu'il devait composer avec les «fluctuations spectaculaires de l'économie» — dont plusieurs sont hors de son contrôle.

Le géant automobile a précisé qu'il redoublait d'efforts afin d'accroître les gains d'efficacité de son usine, appelant le syndicat à «reconnaître son rôle central» dans ce processus.

«Une étape essentielle à franchir est de conclure les négociations contractuelles avec le syndicat avant de pouvoir prendre des décisions finales», a conclu le président-directeur général Stephen K. Carlisle, dans un communiqué.

PLUS:pc