NOUVELLES

Un avion de chasse grec s'écrase en Espagne; au moins 11 morts et 20 blessés

27/01/2015 07:22 EST | Actualisé 29/03/2015 05:12 EDT

ALBACETE, Espagne - Au moins 11 personnes ont été tuées lundi quand un avion de chasse grec F-16 s'est écrasé sur d'autres avions stationnés lors de manoeuvres d'entraînement de l'OTAN dans le sud-est de l'Espagne.

Le bilan s'est alourdi mardi avec le décès d'un militaire français qui avait subi des brûlures graves.

Des enquêteurs espagnols tentent maintenant de déterminer pourquoi l'appareil a perdu toute puissance après avoir décollé, tombant sur cinq autres appareils au sol. L'accident a provoqué de multiples explosions et déclenché un incendie que les pompiers ont mis une heure à éteindre.

Cet accident représente «une des plus importantes pertes de vie durant des manoeuvres de l'OTAN de mémoire récente», a dit un porte-parole de l'Alliance, le lieutenant-colonel Jay Janzen.

Les deux pilotes à bord du chasseur ont été tués, en plus de neuf membres de l'armée de l'air française, a révélé par voie de communiqué le ministère espagnol de la Défense.

Le premier ministre espagnol Mariano Rajoy a promis à ses homologues français et grec «toute l'aide que mon gouvernement peut offrir pour clarifier les faits» de ce qui a mal tourné. «L'Espagne et les Espagnols sont toujours solidaires de leurs alliés et leur douleur est la nôtre», a-t-il dit.

Les secouristes tentaient toujours de récupérer les 10 corps, mardi après-midi, mais les opérations sont ralenties par le nettoyage du carburant toxique qui s'est répandu.

Onze Italiens et neuf Français ont aussi été blessés. Trois Français et un Italien sont soignés pour des brûlures graves dans un hôpital de la capitale, Madrid. Les autres blessés ont reçu leur congé.

Trois appareils français et deux appareils italiens ont été endommagés.

Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a visité le site de la catastrophe mardi après-midi en compagnie de son homologue espagnol, Pedro Morenes.

Les militaires sur place avaient tous été triés sur le volet pour participer à une formation annuelle d'une durée d'un mois.

Le ministère grec de la Défense a annoncé mardi un deuil de trois jours pour ses forces armées, en mémoire des deux pilotes tués.

PLUS:pc