NOUVELLES

Le TSX clôture en hausse grâce au pétrole, à l'or et aux résultats de Metro

27/01/2015 05:38 EST | Actualisé 29/03/2015 05:12 EDT

TORONTO - Après avoir affiché plus tôt dans la journée une baisse de plus de 100 points, l'indice phare de la Bourse de Toronto a clôturé en hausse mardi, grâce aux hausses des cours du pétrole et de l'or, ainsi qu'aux solides résultats trimestriels dévoilés par l'épicier Metro (TSX:MRU).

Le S&P/TSX a avancé de 36,05 points et terminé la séance à 14 833,88 points.

Le bénéfice net trimestriel de Metro a avancé de 13,4 pour cent par rapport à l'an dernier et s'est établi à 112,5 millions $. Le bénéfice ajusté s'est chiffré à 1,35 $ par action, alors que les analystes en attendaient un de 1,31 $ par action, tandis que les revenus ont grimpé de 5,2 pour cent à 2,84 milliards $.

Metro a en outre annoncé un fractionnement d'actions à raison de trois pour une, ainsi qu'une hausse de son dividende. L'action de la chaîne d'épiceries a gagné 3,99 $, soit 4,1 pour cent, à 101,25 $, après avoir atteint en matinée le sommet historique de 104,03 $.

Le dollar canadien s'est pour sa part apprécié de 0,39 cent US à 80,62 cents US.

La pression à la baisse était particulièrement forte sur les marchés de New York, notamment en raison des déceptions causées par certains résultats trimestriels, en particulier ceux de Microsoft et de Caterpillar.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a plongé de 291,49 points à 17 387,21 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a glissé de 27,53 points à 2029,56 points et que l'indice composé du Nasdaq a perdu 90,26 points à 4681,5 points.

Les opérateurs ont aussi tenu compte de données décevantes au sujet des commandes de biens durables en décembre. Celles-ci ont diminué de 3,4 pour cent, entraînées par un plongeon de 55,5 pour cent des commandes dans le secteur des avions commerciaux, particulièrement volatil.

Mais des faiblesses ont aussi été observées dans un certain nombre de secteurs. La demande a diminué pour les machines, les ordinateurs et les métaux de première fusion.

Sur le parquet torontois, les pertes ont été atténuées par le gain de 3,3 pour cent du secteur aurifère. Le cours du lingot d'or a gagné 12,30 $ US à 1291,70 $ US l'once à la Bourse des matières premières de New York.

Le prix du pétrole a avancé de 1,08 $ US à 46,23 $ US le baril à New York, et le secteur torontois de l'énergie a pris un pour cent.

Le groupe des métaux et minerais diversifiés a reculé de 0,85 pour cent, pendant que le raffermissement du billet vert américain et l'inquiétude entourant la demande en Chine faisaient retraiter le cours du cuivre de 8 cents US à 2,46 $ US la livre à New York, un creux de cinq ans et demi pour ce métal.

PLUS:pc