NOUVELLES

Le parlement ukrainien rejette des négos avec «des organisations terroristes»

27/01/2015 05:46 EST | Actualisé 29/03/2015 05:12 EDT

KIEV, Ukraine - Le parlement ukrainien a qualifié les républiques séparatistes prorusses dans l'est du pays «d'organisations terroristes», rejetant toute possibilité de négociation de paix avec leurs représentants alors que les combats s'intensifient.

Cette décision survient après que le président russe Vladimir Poutine eut poussé le gouvernement ukrainien à négocier directement avec les rebelles afin de mettre un terme aux combats qui ont coûté, selon l'ONU, la vie à environ 5100 personnes dans l'est du pays depuis le mois d'avril.

Kiev avait déjà qualifié les républiques autoproclamés de Donetsk et de Louhansk de «terroristes». En vertu de la résolution adoptée par les parlementaires ukrainiens, les séparatistes peuvent dorénavant subir le joug des lois antiterroristes, estime Oleksiy Melnyk, un expert en relations internationales du centre Razoumkov, un organisme ukrainien. Le gouvernement peut donc limiter leurs mouvements à l'intérieur du pays, bloquer leurs comptes bancaires et les empêcher de participer à des négociations de paix.

Selon lui, les parlementaires envoient le message suivant: l'Ukraine ne négociera qu'avec la Russie et non avec les «marionnettes» des républiques autoproclamées.

Les élus ont aussi déclaré que la Russie était un «état agresseur» et demandé à l'ONU, au parlement européen et aux autres parlements étrangers de les imiter.

L'Ukraine et les pays occidentaux accusent la Russie d'appuyer les rebelles en leur fournissant des armes et des troupes, ce qu'a nié Moscou. Toutefois, les experts militaires occidentaux disent que le nombre élevé d'armes lourdes sous le contrôle des séparatistes contredit les affirmations russes.

Au cours des dernières semaines, les forces rebelles ont déclenché une série d'offensives visant à agrandir le territoire qu'ils contrôlent dans les régions de Donetsk et Louhansk, près de la frontière russe. Les combats les plus violents se déroulent près de la ville de Debaltseve, un important carrefour routier et ferroviaire au nord-est de Donetsk. Un porte-parole de l'armée ukrainienne, Vladislav Selezniov, a indiqué que les troupes rebelles attaquaient de deux directions afin de cerner leurs ennemis. Il a ajouté que les pertes survenues lors des récents combats s'élevaient à neuf soldats tués et à 29 blessés. Des tirs d'artillerie et de mortier ont aussi atteint des quartiers résidentiels.

Des combats se déroulent autour de la ville de Donetsk. La seule autoroute menant à la ville a été fermée à la circulation pour une deuxième journée consécutive.

PLUS:pc