NOUVELLES

Une première femme évêque au Royaume-Uni

26/01/2015 01:58 EST | Actualisé 28/03/2015 05:12 EDT

LONDRES - Le monopole des hommes dans la direction de l'Église anglicane en Angleterre vient de se terminer, alors qu'une femme a été nommée évêque, pour la première fois en 500 ans.

La révérende Libby Lane est devenue, lundi, la septième évêque de Stockport, près de Manchester. Il y a un an, après plusieurs débats acrimonieux, l'institution avait finalement accepté que des femmes occupent ces postes importants.

Mme Lane a humblement affirmé que sa nomination n'était pas vraiment reliée à elle, mais bien à son travail, qui a été accompli par ses prédécesseurs et qui sera fait par d'autres après elle.

La cérémonie traditionnelle a toutefois été interrompue par les contestations du révérend Paul Williamson, qui s'est opposé à ouvertement à sa désignation. Il a martelé que la Bible ne mentionnait pas que les femmes pouvaient assumer de telles responsabilités.

Mme Lane est demeurée inébranlable pendant que l'archevêque de York, John Sentamu, livrait une déclaration visiblement déjà préparée. Il a simplement redemandé aux religieux s'ils approuvaient la nomination, obtenant une réponse affirmative.

Les dizaines d'évêques se sont ensuite massés autour d'elle pour former un cercle, les uns touchant à la tête la nouvelle évêque, les autres se raccrochant aux épaules de leur collègue devant eux.

M. Williamson s'est dit déçu qu'on n'ait pas pris en compte ses commentaires. «Il aurait été généreux et poli de leur part de m'écouter. Mais non», a-t-il regretté.

Libby Lane, une saxophoniste et amatrice de soccer, a été l'une des premières femmes à devenir révérende. Son mari, qui est aussi un révérend, a assisté à la cérémonie avec elle.

PLUS:pc