DIVERTISSEMENT

Pour ses 30 ans, le Théâtre Périscope produira le premier solo écrit par Robert Lepage

26/01/2015 03:34 EST | Actualisé 26/01/2015 03:45 EST
Theatre Periscope

La saison 2015-2016, qui marquera les 30 ans du Théâtre Périscope à Québec, d’un tournant dans la vie de l’institution théâtrale, notamment avec de grands changements au programme et la production du spectacle solo Vinci, une nouvelle mise en scène de la première création solo de Robert Lepage.

La pièce Vinci ouvre la saison

Vinci, qui sera à l’affiche du 8 au 26 septembre prochain et lancera la saison, est la première production du Périscope, qui agit d’abord comme diffuseur. «Il s’agit d’une nouvelle mise en scène, d’une relecture du solo. C’est la première fois de l’histoire d’Ex Machina qu’un solo de Lepage est revisité par quelqu’un d’autre que lui. C’est un honneur pour nous», a témoigné Frédéric Dubois, coordonnateur artistique du théâtre.


Vinci 1986


La pièce relate l’histoire d’un photographe confronté à la mort et à l’échec qui réfléchit à la notion d’art et de génie. Frédéric Dubois, qui en assurera la mise en scène avec Pierre Philippe Guay, explique que Vinci repose entre autres sur la réflexion «Qu’est-ce que je fais dans la vie comme artiste si je n’ai pas le génie de de Vinci ou de Van Gogh?». Le rôle du photographe sera interprété par Olivier Normand et Pierre Philippe Guay lui donnera la réplique, alors que le spectacle, à l’origine un solo, deviendra un duo.

Le choix de la pièce pour lancer la saison anniversaire du Périscope s’explique par le fait qu’elle a été jouée lors de la première saison du théâtre – alors appelé l’Implanthéâtre – en 1985-1986. Frédéric Dubois a aussi souligné la pertinence de célébrer l’œuvre de Robert Lepage, marquante pour la ville de Québec et le milieu théâtral. Après son passage au Périscope, Vinci entamera une tournée dans plus de 15 villes au Québec, ainsi qu’au centre du Canada et dans les Maritimes.

Nouveau prix, nouvelles heures

Sous le thème «30 ans d’ouverture», le Théâtre Périscope innove en instaurant le prix unique. Tous les billets seront en prévente au coût de 22 $, puis 35 $ une fois le spectacle en cours, taxes et frais de service compris. L’équipe du théâtre, représentée en conférence de presse par Frédéric Dubois et Marie-Ève Dumont, directrice générale, adopte ainsi le slogan «un théâtre pour tous, un prix pour tous».

De plus, afin de mieux accommoder son public, le Périscope déplace les représentations du samedi soir à 16 h et remplace ainsi les représentations d’après-midi du dimanche.

«On a remarqué que les gens étaient très sollicités le samedi soir, alors on offre le théâtre l’après-midi pour qu’ils fassent un souper théâtre [à l’envers]», a annoncé le coordonnateur artistique.

La programmation complète et les nouveautés à venir pour les célébrations du 30e anniversaire seront dévoilées le 26 mars prochain, mais Frédéric Dubois a tenu à souligner que «la saison à venir sera formidable, axée sur la création avec des textes très forts».

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

25 pièces de théâtre à voir en 2015