POLITIQUE

Irak: nouveaux accrochages entre l'armée canadienne et le groupe État islamique

26/01/2015 12:09 EST | Actualisé 26/01/2015 12:23 EST
sjrankin/Flickr
Edited USAF image of two F-15E fighters that conducted air strikes against ISIS/ISIL/IS/whatever. Original caption: Two U.S. Air Force F-15E Strike Eagle aircraft fly over northern Iraq Sept. 23, 2014, after conducting airstrikes in Syria. The aircraft were part of a large coalition strike package that was the first to strike Islamic State of Iraq and the Levant (ISIL) targets in Syria. President Barack Obama authorized humanitarian aid deliveries to Iraq as well as targeted airstrikes to protect U.S. personnel from extremists known as ISIL. U.S. Central Command directed the operations. (DoD photo by Senior Airman Matthew Bruch, U.S. Air Force/Released)

Les forces spéciales canadiennes ont à deux reprises combattu au sol des membres du groupe Etat islamique (EI) la semaine dernière en Irak, a annoncé lundi l'armée canadienne.

"Dans les deux cas, les forces spéciales canadiennes, agissant en autodéfense, ont riposté, éliminant les menaces", a déclaré le capitaine Paul Forget.

C'est le troisième accrochage de ce type avec l'organisation de l'Etat islamique. Il y a tout juste une semaine, les forces armées canadiennes avaient annoncé un premier échange de tirs avec le groupe EI dans le cadre d'une mission de reconnaissance de cibles pour les opérations aériennes de la coalition internationale emmenée par les Etats-Unis.

Cet accrochage était le premier qui avait impliqué des militaires de la coalition internationale.

Le capitaine Forget n'a précisé ni le lieu, ni les circonstances de ces nouveaux affrontements au sol impliquant les forces spéciales canadiennes, dont 69 membres sont déployés dans le nord de l'Irak sur un total d'environ 600 militaires pour l'ensemble de la mission.

L'opposition à Ottawa avait accusé le gouvernement de ne pas avoir "dit la vérité" sur la participation du Canada à la coalition internationale qui devait se borner à des frappes aériennes.

Comme la France, le Canada a déployé des avions de chasse et des forces spéciales en Irak, tout en insistant sur le fait que ses soldats servaient à la formation des troupes de Bagdad et des milices kurdes.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter