NOUVELLES

L'International snocross de Louiseville présenté à Trois-Rivières l'an prochain? (VIDÉO)

26/01/2015 06:44 EST | Actualisé 26/01/2015 06:47 EST

Les organisateurs de l'International snocross songent à délaisser Louiseville pour Trois-Rivières. Ils souhaitent trouver un site mieux adapté à leurs besoins.

Quelque 5000 spectateurs ont assisté, encore cette année, aux épreuves auxquelles 250 motoneigistes - surtout du Canada et des États-Unis - ont participé.

Malgré tout, les organisateurs de la compétition soutiennent qu'un virage majeur devra être pris pour assurer la survie de l'événement. D'année en année, ils ignorent si la compétition pourra avoir lieu à Louiseville, car le site où elle se déroule appartient à la MRC de Maskinongé. Il n'y a pas, non plus, d'électricité ni de clôture.

Les bénévoles doivent travailler 300 heures pour aménager le site, puis enlever les installations à la fin de l'événement.

« On est toujours dans l'incertitude. On ne peut pas se projeter dans l'avenir, puis on ne peut pas aménager le site à long terme. Donc, on travaille avec des installations mobiles. » — Jérôme Gerber, président-directeur général de l'International snocross de Louiseville

Un nouveau site à Trois-Rivières

Les dirigeants de l'International snocross envisagent de déménager leur compétition à l'Hippodrome de Trois-Rivières. Ils ont d'ailleurs visité les lieux, il y a deux mois. Le directeur des opérations de l'Hippodrome a pour sa part assisté aux compétitions cette fin de semaine.

« C'est sûr que c'est idéal, une place chauffée [qui peut accueillir] 2500 personnes. Le site est fermé, l'éclairage est là. » — Jérôme Gerber, président-directeur général de l'International snocross de Louiseville

L'organisation souligne qu'elle souhaite que son événement devienne une étape du Championnat du monde de motoneige en 2016. Elle a entrepris des démarches en ce sens.

Aucune décision n'a toutefois encore été prise quant à l'emplacement.

Le maire de Louiseville Yvon Deshaies dit vouloir faire le maximum pour garder l'évenement dans sa municipalité. Il estime les retombées économiques à environ 200 000 $.

Pour voir le bulletin complet ou pour d’autres vidéos de l’émission Ça commence bien!, rendez-vous sur le site de V Télé.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Cest l'hiver!