NOUVELLES

Grèce: Alexis Tsipras est assermenté au poste de premier ministre

26/01/2015 07:34 EST | Actualisé 28/03/2015 05:12 EDT

ATHÈNES, Grèce - Le leader d'extrême gauche Alexis Tsipras a été assermenté premier ministre de la Grèce lundi.

Il devient le plus jeune individu à occuper le poste en 150 ans.

L'homme de 40 ans a rompu avec la tradition quand il a choisi un serment séculaire plutôt que la cérémonie religieuse grecque orthodoxe qui est habituellement utilisée.

Son parti Syriza s'était précédemment entendu avec formation Grecs indépendants pour former un gouvernement. Les détails de l'entente sont attendus au cours des prochaines heures.

Syriza, un parti aux racines communistes, s'est engagé à mettre fin à l'austérité et à négocier avec les créanciers internationaux du pays, ce qui pourrait ébranler la zone euro. La formation a raté d'un cheveu une majorité au Parlement, après avoir facilement évincé la coalition conservatrice du premier ministre sortant Antonis Samaras.

M. Tsipras a promis de mettre fin aux cinq dures années que la Grèce a traversées depuis qu'une opération internationale de sauvetage financier lui a permis d'éviter la banqueroute en 2010.

Après le décompte de 99,8 pour cent des boîtes de scrutin, Syriza remportait 149 des 300 sièges du Parlement, et 36,3 pour cent du vote populaire. Les conservateurs ont récolté 27,8 pour cent des voix, tandis que la formation d'extrême droite Aube dorée arrivait en troisième position avec 6,28 pour cent.

Le responsable financier de Syriza, Giorgos Stathakis, a confirmé lundi que le nouveau gouvernement n'a aucune intention de rencontrer les représentants de la «troïka» formée par la Banque centrale européenne, la Commission européenne et le Fonds monétaire international, mais qu'il compte plutôt s'adresser directement aux gouvernements nationaux.

M. Tsipras compte renégocier les modalités du plan de sauvetage économique international du pays, évalué à 240 milliards $ US.

Un économiste de Manulife Asset Management a prévenu que le gouvernement sera incapable de financer ses opérations quotidiennes et de rembourser les dettes qui viennent à échéance en mars sans de nouveaux prêts de la part des créanciers internationaux.

PLUS:pc