NOUVELLES

L'État islamique aurait été expulsé de Kobané

26/01/2015 08:27 EST | Actualisé 28/03/2015 05:12 EDT
ASSOCIATED PRESS
This Nov. 19, 2014 photo shows what remains of Kobani, Syria, after fighting between Islamic State militants and Kurdish fighters and coalition airstrikes. (AP Photo/Jake Simkin)

BEYROUTH - Le groupe armé État islamique a été complètement expulsé de la ville syrienne de Kobané, sur la frontière avec la Turquie, ont indiqué lundi des militants et des responsables kurdes.

Cela représenterait une victoire importante, autant pour les Kurdes que pour la coalition dirigée par les États-Unis.

Des combattants ont hissé le drapeau kurde sur une colline où flottait auparavant la bannière noire des djihadistes.

L'Observatoire syrien des droits de la personne, à Londres, et un militant syrien installé à Kobané, Farhad Shami, affirment que les djihadistes ont été chassés de la ville. Ils ne font plus état que de combats sporadiques sur la frange orientale de la ville.

Les djihadistes avaient lancé leur offensive contre Kobané en septembre. La prise de la ville leur aurait permis de contrôler un poste frontalier avec la Turquie et de créer un lien direct entre ses positions le long de la frontière.

Plusieurs croient que les frappes aériennes et l'arrivée de combattants kurdes peshmergas lourdement armés depuis l'Irak ont permis de renverser la vapeur.

Un dirigeant kurde, Idriss Nassan, a expliqué que les frappes aériennes se sont intensifiées au cours des derniers jours, ce qui a permis aux Kurdes d'attaquer les positions des djihadistes dans le sud et l'est de Kobané.

Le Commandement central des États-Unis a indiqué lundi avoir mené 17 frappes aériennes contre des positions djihadistes au cours des 24 dernières heures.

La bataille pour le contrôle de Kobané a fait environ 1600 morts depuis septembre, dont plus d'un millier de djihadistes, selon des données récemment dévoilées par l'Observatoire.

INOLTRE SU HUFFPOST

Frontière turco-syrienne près de Kobané