NOUVELLES

Visite au leader de l'opposition emprisonné interdite à deux ex-présidents

25/01/2015 04:24 EST | Actualisé 27/03/2015 05:12 EDT

CARACAS, Venezuela - Les autorités vénézuéliennes ont empêché deux anciens présidents sud-américains de visiter le leader de l'opposition Leopoldo Lopez en prison, dimanche.

L'ex-président colombien Andrés Pastrana et son homologue chilien Sebastian Piñera se sont rendus à Caracas en fin de semaine pour participer à un événement en faveur de la démocratie organisé par des opposants à l'actuel président vénézuélien Nicolás Maduro.

Dimanche, les deux chefs conservateurs ont tenté de rendre visite à Leopoldo Lopez à la prison militaire où il est détenu depuis 11 mois. Il est accusé d'incitation à la violence au cours de protestations antigouvernementales qui se sont déroulées l'an dernier.

Quand les deux anciens dirigeants ont été informés par des gardes de la prison qu'ils n'étaient pas autorisés à y entrer, Andrés Pastrana a déclaré que les droits fondamentaux de M. Lopez de recevoir de la visite de ses amis et de sa famille étaient bafoués.

Vendredi, le président Maduro avait accusé les deux hommes politiques d'avoir «du sang sur les mains», faisant référence à leur appui présumé à des groupes extrémistes qui essaient de le chasser du pouvoir.

PLUS:pc