NOUVELLES

Une vidéo montrerait l'exécution d'un otage japonais par l'État islamique

24/01/2015 10:36 EST | Actualisé 24/01/2015 11:23 EST
Capture d'écran YouTube

Les autorités japonaises vérifient en ce moment l'authenticité d'une vidéo qui montrerait l'exécution d'un des deux otages japonais détenus par les djihadistes du groupe armé État islamique, rapporte la télévision nippone NHK.

Vendredi, des militants associés à l'État islamique ont affirmé que « le décompte est commencé » pour sauver la vie des deux otages japonais que les djihadistes menacent d'exécuter si une rançon de 200 millions de dollars américains ne leur est pas versée. La vidéo mise en ligne montre un chronomètre qui recule à zéro en plus d'images sanglantes d'autres otages qui ont précédemment été décapités. Le groupe avait donné au premier ministre japonais Shinzo Abe jusqu'à vendredi pour verser la rançon.

Dans la nouvelle vidéo, diffusée samedi et qui est présentement analysées par les autorités, le journaliste indépendant Kenji Goto tiendrait une image montrant le second otage, Haruna Yukawa, après avoir été décapité.

Selon la cofondatrice de l'organisme américain de surveillance islamiste SITE (Search for International Terrorist Entities), le groupe armé État islamique ne demanderait plus 200 millions de dollars en échange de la libération des otages, mais plutôt la libération de Sajida al-Rishawi, une Irakienne emprisonnée en Jordanie après avoir été reconnue coupable d'avoir participé aux attentats contre des hôtels d'Amman ayant fait une soixantaine de morts en novembre 2005.

Le ministre japonais Yoshihide Suga a jugé « honteux » et « inacceptable » ce qui apparaît comme l'exécution de Haruna Yukawa, et il a réclamé la libération immédiate de l'autre otage, Kenji Goto.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Qu'est-ce que l'Etat islamique?