NOUVELLES

Un campus universitaire mexicain est fermé pour cause de menaces criminelles

23/01/2015 06:20 EST | Actualisé 25/03/2015 05:12 EDT

CIUDAD VICTORIA, Mexique - Un campus universitaire du Mexique, situé près de la frontière du Texas, est fermé depuis plus d'une semaine en raison de menaces et de tentatives d'extorsion par un groupe criminel.

L'Universidad Valle de Mexico, située à Nuevo Laredo, a fermé ses portes le 15 janvier et le personnel de sécurité a été retiré des lieux, a déclaré vendredi Sophie Anaya, vice-présidente aux affaires corporatives et aux communications de l'établissement.

La porte-parole a affirmé que cette décision avait été prise pour éviter des confrontations qui pourraient avoir des répercussions sur les étudiants et le personnel. «Nous avons fermé le campus après avoir reçu une menace d'un groupe criminel qui disait vouloir entrer dans nos locaux, et que s'il n'y arrivait pas, il allait riposter», a expliqué Mme Anaya.

Elle a indiqué que les autorités travaillaient sur un plan pour permettre aux étudiants de poursuivre leurs cours autrement. Le campus de Nuevo Laredo compte environ 700 étudiants et fait partie du réseau américain des Laureates International Universities, qui opère des institutions d'enseignement dans plus de 20 pays.

En septembre, un autre campus de l'Universidad Valle de Mexico a aussi suspendu temporairement ses activités à cause de menaces semblables. Celui-ci est situé à Reynosa, à la frontière de la ville texane de McAllen.

«Nous avons demandé aux autorités de nous fournir une protection additionnelle pour pouvoir retourner en classe, mais cette protection n'est pas encore là, a expliqué Mme Anaya. Nous continuons à y donner des cours, mais nous sommes en état d'alerte.»

Les villes de Nuevo Laredo et de Reynosa sont situées dans l'État de Tamaulipas, sur la côte du golfe du Mexique. La région est depuis quelques années un point chaud pour les groupes violents liés à la drogue.

D'autres établissements d'enseignement ont été touchés par les violences. Le directeur de l'Université autonome de Tamaulipas est toujours porté disparu après avoir été enlevé chez lui en décembre par un homme armé. L'année dernière, l'école américaine Montessori de Ciudad Victoria a également été fermée à cause de menaces d'extorsion.

PLUS:pc