NOUVELLES

Le procès du capitaine du paquebot Costa Concordia achève

23/01/2015 01:32 EST | Actualisé 25/03/2015 05:12 EDT

ROME - Les 32 victimes du naufrage du paquebot Costa Concordia ne sont pas mortes quand le navire s'est éventré sur un récif, mais en raison du chaos, des délais et des erreurs du capitaine, a affirmé vendredi un procureur.

Francisco Schettino, qui était à la barre du navire quand il s'est abîmé près de l'île du Giglio en 2012, subit actuellement son procès pour homicide involontaire. Il est aussi accusé d'avoir causé le naufrage et d'avoir abandonné le paquebot pendant que plusieurs passagers et membres d'équipage étaient toujours à bord.

Le procureur Alessandro Leopizzi a déclaré, lors de sa dernière représentation devant le tribunal, que les erreurs survenues après la catastrophe, sous la direction de Schettino, sont responsables des décès.

Schettino pourrait écoper de 20 ans de prison s'il est reconnu coupable. Un verdict est attendu la semaine prochaine.

Cinq autres employés du croisiériste Costa Crociere ont négocié des plaidoyers qui leur ont permis d'éviter la prison.

Des autopsies ont déterminé que les victimes se sont noyées, soit en tombant dans la mer, soit en chutant dans des puits d'ascenseurs remplis d'eau.

Les survivants ont témoigné d'une évacuation chaotique et mal organisée.

Schettino a abandonné le navire pendant que plusieurs personnes se trouvaient encore à bord. Il a ensuite refusé l'ordre de la garde-côtière italienne de remonter à bord.

PLUS:pc