NOUVELLES

Le porteur de ballon LeGarrette Blount est heureux chez les Patriots

22/01/2015 05:34 EST | Actualisé 24/03/2015 05:12 EDT

FOXBOROUGH, États-Unis - Un direct de la droite au menton d'un adversaire. Une arrestation pour possession de marijuana. La décision d'abandonner les Steelers de Pittsburgh.

Et maintenant, LeGarrette Blount participera au Super Bowl.

«J'ai eu des hauts et des bas, a admis le porteur de ballon des Patriots de la Nouvelle-Angleterre. Je dois tout accepter. Je dois profiter de chaque seconde des bons moments.»

Blount était de retour à l'entraînement jeudi en prévision du plus grand match de l'année face aux Seahawks de Seattle, les champions en titre du Super Bowl, le 1er février prochain, à Glendale, en Arizona.

Il a aidé les Patriots à atteindre cette étape en accumulant 148 verges de gains et trois touchés en 30 courses dans une victoire de 45-7 face aux Colts d'Indianapolis, dimanche dernier.

S'agit-il pour lui d'un sentiment de rédemption?

«Non, dit Blount, c'est un sentiment d'avoir gagné le championnat de l'Américaine.»

Il s'agit aussi du meilleur moment d'une carrière qui a commencé à glisser à sa dernière saison avec l'université d'Oregon quand il a frappé un adversaire après une défaite. Il semblait avoir été provoqué avant de donner le coup de poing et Blount s'était excusé immédiatement après la partie.

Il a passé les trois saisons suivantes avec les Buccaneers de Tampa Bay après avoir été ignoré au repêchage, puis il a été échangé aux Patriots en avril 2013. Il a récolté 166 verges de gains et quatre touchés lors d'un match éliminatoire face aux Colts. Deux mois après une défaite contre les Broncos de Denver en finale d'association, il a signé un contrat de deux saisons avec les Steelers.

À son premier camp à Pittsburgh, Blount a été arrêté en compagnie de Le'Veon Bell et accusé de possession de marijuana.

Bell a amorcé les 11 premiers matchs de la saison comme porteur de ballon no 1.

La frustration de Blount a atteint son paroxysme quand il a couru cinq fois avec le ballon pour aucun gain lors du 10e match et qu'il n'a pas touché au ballon lors du match suivant, un revers de 27-24 face aux Titans, au Tennessee. Alors que le quart Ben Roethlisberger s'apprêtait à déposer le genou au sol lors du dernier jeu, Blount se dirigeait déjà vers le vestiaire.

Quand ses coéquipiers y sont rentrés, il avait déjà pris la direction de l'autobus de l'équipe.

«J'avais encore mon uniforme et je suis allé le rejoindre, a raconté le demi de sûreté des Steelers Mike Mitchell. Je sais qu'il n'est pas quelqu'un d'égoïste. Il est un gars d'équipe, mais c'est difficile quand ton ego est blessé.»

Blount a été libéré le lendemain.

«S'il y a un cancer dans le vestiaire et qu'il quitte par lui-même, tant mieux, avait déclaré le centre Maurkice Pouncey après le départ de Blount. Il a été un bon coéquipier. Il a pris sa décision hier soir et ça va probablement le suivre longtemps.»

Pas vraiment.

Deux jours plus tard, il était de retour chez les Patriots. Et trois jours après son retour, il accumulait 78 verges de gains en 12 courses et marquait deux touchés dans un gain de 34-9 face aux Lions de Detroit.

En saison régulière, il a récolté 266 verges de gains en 11 matchs avec les Steelers et 281 en cinq parties avec les Pats.

«Je me retrouve actuellement dans la meilleure situation possible», a dit Blount.

Et il est entouré de coéquipiers qui l'apprécient.

«Nous adorons LG peu importe s'il accumule 250 verges de gains ou cinq, a déclaré le porteur de ballon Shane Vereen. Il est un bon gars et un bon coéquipier. Il est accepté ici et tout le monde l'aime.»

Blount devra toutefois encore vivre avec certaines conséquences de ses actions à Pittsburgh. Il doit comparaître en cour le 4 février quand les accusations de possession de marijuana portées contre lui pourraient être rejetées.

Mais d'ici-là, il pourrait être devenu champion du Super Bowl.

PLUS:pc