NOUVELLES

La vérificatrice générale du Nouveau-Brunswick s'inquiète de la dette

22/01/2015 10:56 EST | Actualisé 24/03/2015 05:12 EDT

FREDERICTON - La vérificatrice générale du Nouveau-Brunswick, Kim MacPherson, exprime des préoccupations au sujet de la croissance constante de la dette nette de la province.

Dans son rapport sur la situation financière qu’elle a déposé jeudi, elle affirme que le gouvernement devrait faire davantage pour régler le déficit structurel et la croissance continue de la dette nette du Nouveau-Brunswick.

L'an dernier, le Nouveau-Brunswick a déclaré un déficit de 498,7 millions $, soit son sixième déficit annuel de suite.

Or, pour aider à financer ces déficits, la province a contracté une dette supplémentaire.

Mme MacPherson mentionne que la dette nette du Nouveau-Brunswick atteint maintenant plus de 11,6 milliards $, ou 15 400 $ par Néo-Brunswickois.

Le rapport montre une hausse inquiétante de 4,7 milliards $, ou 69 pour cent, de la dette nette depuis 2006.

La vérificatrice générale espère que le gouvernement atteindra ou dépassera ses objectifs de réduction de la dette nette.

Dans son rapport, elle a également abordé des défis que pose la dégradation des immobilisations, comme les routes, les autoroutes, les écoles et les hôpitaux.

Mme MacPherson souhaite notamment l'établissement d'un plan d’infrastructure à long terme qui assurera la viabilité et la sécurité de l’ensemble de l’infrastructure essentielle, tout en respectant les défis financiers auxquels est confrontée la province.

PLUS:pc