NOUVELLES

JO: Montezemolo a un allié important en lien à la candidature de Rome pour 2024

22/01/2015 02:09 EST | Actualisé 24/03/2015 05:12 EDT

ROME - Luca Cordero Di Montezemolo, ancien président de Ferrari, a recueilli un appui de taille pour prendre en charge la candidature de Rome pour l'Olympiade de 2024.

«Ce n'est pas à moi de choisir, mais je dois dire qu'il est parfait en vertu de son expérience internationale dans le sport et les affaires», a dit Mario Pescante, qui est membre de longue date du CIO.

Giovanni Malago, qui dirige le comité olympique italien, devrait annoncer la nomination de Montezemolo d'ici deux semaines, selon l'agence de presse ANSA et le quotidien La Repubblica.

Montezemolo, 67 ans, a quitté la haute direction de Ferrari en octobre, après 23 ans comme président de la Scuderia. Il a aussi dirigé le comité organisateur de la Coupe du monde de 1990, en Italie. En novembre, il a été nommé le chef de la direction d'Alitalia, le transporteur aérien national.

Montezemolo «a des connexions un peu partout et il est très efficace, a dit Pescante. Il est le bon choix. Il possède la plupart des qualités recherchées pour le poste.»

Pescante, 76 ans, a oeuvré comme vice-président du CIO de 2009 à 2012. Il a été président des comités olympiques européens et de celui italien. En 2006, il a supervisé les Jeux de Turin pour le gouvernement de l'Italie.

Rome et Boston sont pour l'instant les seules villes en lice pour 2024. L'Allemagne doit choisir entre Berlin et Hambourg tandis qu'en France, Paris pourrait aussi décider de se joindre à la course. L'Afrique du Sud, le Qatar, la Hongrie et l'Azerbaïdjan pourraient s'ajouter au portrait. Le CIO fera son choix en 2017.

PLUS:pc