NOUVELLES

Christopher Phillips était une menace, selon la GRC

22/01/2015 11:41 EST | Actualisé 22/01/2015 11:42 EST
Radio-Canada

La GRC de la Nouvelle-Écosse allègue que le suspect arrêté à Ottawa pour l'affaire des produits chimiques dangereux a formulé des menaces de mort contre elle.

La GRC affirme aussi, dans un document judiciaire, que Christopher Phillips avait en sa possession du tétroxyde d'osmium, un composé chimique considéré comme une arme, dans un dessein dangereux pour la paix publique.

Le document en question a été déposé à la cour jeudi matin.

Christopher Phillips, 42 ans, a été arrêté à Ottawa, mercredi, dans l'hôtel Chimo. Il était soupçonné d'avoir transporté des produits dangereux de la Nouvelle-Écosse à Ottawa.

En Nouvelle-Écosse, les policiers et des spécialistes des matières dangereuses continuent de passer au peigne fin une propriété non loin d'Halifax, où on a découvert des produits chimiques dangereux et volatils. Les policiers ont utilisé un drone, jeudi matin, pour prendre des photographies aériennes des lieux.

Les produits chimiques découverts dans un chalet à Grand Desert ont poussé les autorités à faire évacuer les cinq résidences voisines mercredi. Les gens peuvent quand même circuler dans le secteur, mais sous la supervision des policiers.

La police compte annoncer jeudi à quel moment les résidents pourront rentrer chez eux.

Un colis contenant des produits dangereux a été découvert, mardi, dans une propriété à Cole Harbour, en banlieue d'Halifax. Une vingtaine de résidences avaient été évacuées par précaution.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter