NOUVELLES

Sharapova a eu une peur bleue au 2e tour des Internationaux d'Australie

21/01/2015 12:06 EST | Actualisé 22/03/2015 05:12 EDT

MELBOURNE, Australie - La deuxième tête de série Maria Sharapova a eu une peur bleue au deuxième tour des Internationaux d'Australie, mercredi.

La Russe a préservé deux balles de match et a arraché une victoire en trois sets de 6-1, 4-6, 7-5 contre sa compatriote Alexandra Panova (no 150).

Sharapova a commis 51 fautes directes alors qu'elle visait les lignes, préservant ses meilleurs coups pour les moments cruciaux au 10e jeu du troisième set. À ce moment-là, Panova, qui a franchi le tableau des qualifications et n'avait jusque-là savouré qu'une seule victoire en carrière dans un tournoi du Grand Chelem, servait pour le match.

«Je suis juste heureuse d'avoir pu poursuivre ma route — à deux reprises aujourd'hui j'ai été à un point d'être éliminée, a commenté Sharapova, qui a entamé sa saison en remportant le titre du tournoi Brisbane International. Je n'ai pas joué du bon tennis aujourd'hui. Je crois qu'elle était plus inspirée que moi.»

Sharapova affrontera au prochain tour Zarina Diyas (no 31).

Du côté masculin, Rafael Nadal s'est agenouillé, a serré les poings et semblé être sur le point de verser une larme quelques instants seulement après avoir savouré la victoire.

Le champion de 14 titres du Grand Chelem a disputé des matchs historiques sur le court du Rod Laver Arena, dont une finale qui a duré pendant près de six heures. Cette fois-ci, il est venu de l'arrière pour vaincre au deuxième tour l'Américain Tim Smyczek, un joueur classé 112e au monde qui n'a jamais défait un membre du top-10 mondial.

Mais son triomphe de 6-2, 3-6, 6-7 (2), 6-3 et 7-5 mercredi a revêtu un cachet particulier pour la troisième tête de série, qui a entamé le premier tournoi majeur de la saison après n'avoir disputé que quatre tournois depuis Wimbledon en raison d'une blessure au poignet droit et l'appendicite.

À l'issue du troisième jeu du troisième set, Nadal a demandé l'intervention d'un thérapeute et a reçu des médicaments contre les maux d'estomac. À certain moment pendant le match, il était plié en deux, prêt à vomir ou même à s'évanouir. Smyczek a poussé Nadal à la limite, mais il a été juste. Lorsqu'un spectateur a crié alors que Nadal lançait la balle vers le ciel au service, tandis que le score était de 30-0 au dernier jeu, l'Américain a insisté pour demander que l'Espagnol reprenne son service.

«Ce fut une soirée très difficile. J'aimerais d'abord féliciter Tim — c'est un véritable gentilhomme, a noté Nadal. Ce qu'il a fait lors du dernier jeu, c'est... ce n'est pas tout le monde qui aurait fait quelque chose comme ça à 6-5 au cinquième set.»

Roger Federer a lui aussi connu un match en dents de scie. Il a concédé le premier set et a demandé l'intervention d'un thérapeute en raison d'une contusion au petit doigt de la main droite — il a apostrophé un caméraman en lui de demandant s'il devait être aussi proche — avant de finalement venir à bout de l'Italien Simone Bolelli 3-6, 6-3, 6-2, 6-2.

«On dirait qu'une abeille m'a piqué. Je me suis dit: 'C'est impossible — j'ai jamais souffert autant que ça auparavant'. Ça m'a préoccupé, a admis le quadruple champion des Internationaux d'Australie. Je savais que le ruban n'allait pas être suffisant.» Il était toujours incapable d'identifier la source de la douleur, plusieurs heures après la rencontre.

Andy Murray a de son côté infligé un revers en trois manches de 6-1, 6-3, 6-2 à l'Australien Marinko Matosevic, accédant du même coup au troisième tour du tournoi.

En fin de soirée, la finaliste des Internationaux de France, Simona Halep, a défait l'Australienne Jarmila Gajdsova 6-2, 6-2.

Berdych poursuit sa route

Plus tôt mercredi, la septième tête de série Tomas Berdych a atteint le troisième tour en disposant de l'Autrichien Jurgen Melzer 7-6 (0), 6-2, 6-2.

Berdych, finaliste au tournoi de Wimbledon en 2010, s'était incliné devant l'éventuel champion des Internationaux d'Australie, le Suisse Stanislas Wawrinka, en demi-finales l'an dernier. Le Tchèque a atteint au minimum les quarts de finale de chaque tournoi majeur australien depuis 2011.

Grigor Dimitrov (no 10), Kevin Anderson (no 14) et Richard Gasquet (no 24) ont aussi triomphé mercredi.

Sept des têtes de série masculines ont plié l'échine — le finaliste des Internationaux d'Australie en 2006 Marcos Baghdatis a défait la 20e tête de série David Goffin et Bernard Tomic a vaincu la 22e tête de série Philipp Kohlschreiber 6-7 (5), 6-4, 7-6 (6), 7-6 (5).

L'espoir australien Nick Kyrgios — qui a obtenu une invitation pour le tableau principal après avoir surpris Nadal au quatrième tour du tournoi de Wimbledon l'an dernier — a battu la 23e tête de série Ivo Karlovic en quatre sets, au cours d'un duel où 65 as ont été échangés, dont 40 provenant de la raquette du perdant.

Les soeurs Williams se retirent

Du côté des dames, la 10e tête de série Ekaterina Makarova a pris la mesure de l'Italienne Roberta Vinci 6-2, 6-4 au deuxième tour. La Chinoise Peng Shuai a facilement battu Magdalena Rybarikova 6-1, 6-1, tandis que Carina Witthoeft éliminait Christina McHale 6-3, 6-0.

Serena et Venus Williams se sont retirées du double féminin, où elles ont obtenu quatre titres en carrière.

Les soeurs Williams devaient disputer leur premier match mercredi contre l'Espagnole Anabel Medina Garrigues et la Kazakhe Yaroslava Shvedova. Un dirigeant du tournoi a confirmé le retrait des soeurs Williams, sans évoquer de raison.

Elles ont chacune gagné leur match de premier tour en simple mardi.

PLUS:pc