NOUVELLES

Nouveau-Brunswick: des entreprises accusées après la mort de milliers d'oiseaux

21/01/2015 03:20 EST | Actualisé 23/03/2015 05:12 EDT

SAINT-JEAN, N.-B. - Trois entreprises sont accusées en lien avec la mort de plusieurs milliers d'oiseaux, à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick, qui avaient survolé leurs installations dégageant des émanations de gaz naturel.

Canaport LNG faisait face à trois accusations depuis le mois d'octobre dernier, mais deux autres entreprises de la région — Irving Canaport GP Company et Repsol Canada — sont maintenant visées.

Elles sont accusées en vertu de la Loi fédérale sur la convention concernant les oiseaux migrateurs, qui leur interdit de se débarrasser de substances nocives pour les oiseaux migrateurs.

Un autre chef d'accusation a été déposé pour avoir causé la mort de plusieurs fauvettes, une espèce en péril selon la Loi sur les espèces en péril.

Environnement Canada avait ouvert une enquête concernant la mort de 7500 oiseaux migrateurs en septembre 2013, alors que les entreprises brûlaient leurs surplus de gaz naturel dans des torchères.

La cause sera entendue en cour provinciale, à Saint-Jean, le 7 mai prochain, lorsque les trois parties impliquées livreront leur plaidoyer.

PLUS:pc