NOUVELLES

Longueuil: l'eau a toujours été propre à la consommation, révèlent des tests

21/01/2015 09:32 EST
Alamy

Par transparence, la Ville de Longueuil publie les résultats d'échantillonnages effectués durant la crise. On y découvre que l'eau a toujours été propre à la consommation, que ce soit à Longueuil, Boucherville ou Saint-Bruno. Cependant, le premier test spécifique a été mené après l'avis de non consommation.

Un texte de Thomas Gerbet

Même si l'eau avait un goût et une odeur de diesel, sa composition demeurait conforme au Règlement québécois sur la qualité de l'eau.

Au total, près de 200 échantillons ont été prélevés à différentes heures et différents endroits du territoire. Les tests ont bien permis de détecter, vendredi à 17h , une quantité anormale de benzène, de la famille des hydrocarbures, mais ils font état de 0,3 partie par milliard, ce qui ne dépassait pas la norme de 0,5.

Anomalies liés aux filtres de MacDonald's selon la Ville

On remarque toutefois dans le tableau que trois échantillons prélevés à Longueuil et Boucherville jeudi soir présentaient une concentration de contaminant allant jusqu'à 1,3 partie par milliard, soit presque trois fois la norme de qualité de l'eau. La Ville affirme que ces résultats sont des anomalies liées à des filtres au charbon de restaurants MacDonald's.

Le premier test spécifique à 11 heures jeudi

La publication des résultats d'échantillonnage révèle qu'aucun test spécifique n'a été mené mercredi à la suite du déversement de 28 000 litres de diesel. Les autorités se sont reposées sur le système automatique de détection d'anomalies qui n'avait rien constaté d'anormal.

Le tout premier test spécifique commandé au Centre d'expertise en analyse environnementale du Québec a été effectué à 11 heures jeudi, soit 30 minutes après que la Ville a décidé d'émettre un avis de non consommation d'eau.

Les autorités ne se sont donc pas basées sur des tests spécifiques [double vérification] pour annoncer que l'eau était potable, de même que pour annoncer qu'il ne fallait plus la boire.

Par ailleurs, la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, a fait savoir mardi en conseil municipal qu'elle ne rendra pas publics les résultats de l'enquête sur le déversement de diesel avant d'en savoir plus sur le recours collectif qui a été déposé dans cette affaire.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter