POLITIQUE

Chute des prix du pétrole: la Banque du Canada réduit son taux directeur à 0,75 % (VIDÉO)

21/01/2015 10:31 EST | Actualisé 21/01/2015 10:31 EST

Pour la première fois en cinq ans, la Banque du Canada réduit son taux directeur pour contrer l'ampleur du choc de la baisse des prix du pétrole. Le taux cible du financement a un jour passe à 0,75 %, une baisse d'un quart de point de pourcentage, son plus bas niveau depuis septembre 2010.

Un texte de Marc Godbout

Alors que les analystes s'attendaient à devoir évaluer les intentions de la banque centrale sur son taux directeur, le gouverneur Stephen Poloz intervient immédiatement. « Cette décision fait suite à la chute marquée des prix du pétrole observée récemment, qui aura une incidence négative sur la croissance et l'inflation sous-jacente au Canada », explique le Banque du Canada dans son communiqué.

Prévisions de croissance à la baisse

De plus, le contexte force la Banque du Canada à revoir à la baisse ses prévisions. Elle anticipe maintenant une croissance de l'économie canadienne de 2,1 % en 2015 contre 2,4 % en octobre dernier. La banque centrale considère que le ralentissement se fera particulièrement sentir lors du premier semestre et que malgré cette « incertitude considérable qui entoure les perspectives » l'économie devrait se raffermir durant la deuxième moitié de 2015.

« Les conséquences négatives du recul des prix du pétrole seront graduellement atténuées par une croissance plus vive de l'économie américaine, un niveau plus faible du dollar canadien et la réaction de la Banque en matière de politique monétaire. »

Un baril à 60 $US?

Le Banque du Canada base ses prévisions sur un prix du baril de pétrole à 60 $US alors qu'il se négocie en ce moment sous la barre des 50 $US.

« Les prix en vigueur sont inférieurs, mais nous croyons qu'à moyen terme ils seront probablement plus élevés. » Elle table aussi sur un dollar à 86 ¢US estimant que ses prévisions sont raisonnables.

Cette décision d'abaisser le taux directeur et de revoir à la baisse les perspectives économiques survient quelques jours après celle du ministre des Finances Joe Oliver de reporter à avril le dépôt du budget fédéral compte tenu de la volatilité des prix du pétrole.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Efficacité environnementale: le classement des pays développés