NOUVELLES

Therrien a lancé un message clair aux joueurs après la deuxième période

20/01/2015 11:59 EST | Actualisé 22/03/2015 05:12 EDT

MONTRÉAL - Autant avait-il été amorphe au cours des deux premières périodes, le Canadien était encore dans le coup avant d'entreprendre le dernier tiers.

Michel Therrien s'est alors adressé aux joueurs dans le vestiaire afin de leur demander d'adopter une attitude plus combative. On ne sait pas sur quel ton l'entraîneur a formulé la demande (même si on s'en doute), mais en tout cas, le message a été bien saisi.

«Tout part de là, nous avons changé notre attitude avec le résultat qu'on connaît, a déclaré Therrien. De bonnes habitudes de travail permettent d'avoir l'attitude recherchée. Si tu n'as pas la bonne attitude, tu n'exécutes pas bien, tu n'es pas alerte.

«J'ai apprécié la façon que les gars ont réagi. C'est ce qu'il y a de plus important. En troisième, nous avons commencé à mieux patiner et à avoir une bonne attitude», a-t-il conclu.

Qualifiant sa performance de «pitoyable», mardi, l'attaquant Max Pacioretty a expliqué que l'équipe a commencé à mieux jouer à la suite du but des Predators en deuxième période parce que les joueurs se sentaient coupables d'avoir laissé tomber Carey Price.

«Carey nous sauve la peau trop souvent. Assez c'est assez, il faut que ça cesse. Nous devons absolument améliorer nos débuts de match», a-t-il débité.

Le Canadien a ravi la victoire aux Predators grâce à deux buts obtenus en supériorité numérique. Dans ses quatre derniers matchs, l'équipe a secoué sa torpeur avec sept buts en attaque massive.

«C'est toujours à recommencer, a souligné Therrien, loin de croire que tous les problèmes sont réglés. Depuis le match à Columbus, nous sommes beaucoup plus combatifs, nos prises de décision sont meilleures et nous avons une plus grande présence devant le filet.»

Le défenseur P.K. Subban, qui a été davantage capable de décocher des tirs en supériorité dernièrement, a souligné l'importance de marquer avec l'avantage d'un homme dans les moments importants.

«Nous ne visons pas tant d'avoir un taux de réussite mirobolant, nous voulons davantage que le jeu de puissance produise quand ça compte vraiment, a affirmé Subban. Il est arrivé souvent par le passé que nous ayons eu besoin d'un but à tout prix, et le jeu de puissance nous l'a procuré. C'est révélateur de la force de caractère qu'il y a au sein de notre groupe de joueurs. Nous voulons que le jeu de puissance marque quand ça compte, et c'est ce que nous faisons actuellement.»

Le jeune Alex Galchenyuk a retrouvé sa touche de marqueur depuis qu'il a accepté d'être remuté à la position d'ailier gauche. Il venait d'obtenir son plus sérieux essai comme joueur de centre.

«La décision était pratiquement prise quand j'ai rencontré l'entraîneur, a-t-il clarifié. Il m'a demandé mon opinion et je lui ai dit que je me sentais à l'aise à l'aile et que j'étais prêt à être plus combatif à cette position.»

PLUS:pc