NOUVELLES

Peter MacKay semble peu ouvert aux suggestions du commissaire de la GRC

20/01/2015 06:17 EST | Actualisé 22/03/2015 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le ministre de la Justice, Peter MacKay, semble peu ouvert à une récente proposition formulée par le commissaire de la GRC à la lumière de la tragédie ayant blessé deux policiers, en Alberta, samedi.

Au cours du week-end, Bob Paulson a affirmé qu'il faudrait déterminer s'il avait été raisonnable de remettre en liberté le présumé tueur, Shawn Maxwell Rehn, à la lumière de son passé criminel. Selon lui, il faudra examiner le système judiciaire qui a permis cette remise en liberté.

L'agent Davis Wynn n'a jamais repris conscience et ne survivra probablement pas à ses blessures. L'autre policier, Derek Bond, a été blessé à l'épaule et au torse. Il fait face à une longue convalescence.

M. MacKay a reconnu que Rehn, qui se serait suicidé, était connu des milieux policiers, ajoutant que son passé criminel était très lourd.

Toutefois le ministre a dit ne pas croire qu'une commission royale, une enquête ou même une simple recherche pourraient fournir les réponses nécessaires.

Il a ajouté que son ministère visait à prévenir la criminalité et s'occupait spécifiquement des individus se sentant isolés et marginalisés.

PLUS:pc