NOUVELLES

Le groupe armé État islamique demande 200M$US pour deux otages japonais

20/01/2015 04:44 EST | Actualisé 21/03/2015 05:12 EDT

LE CAIRE, Égypte - Le groupe armé État islamique menace de tuer deux otages japonais si une rançon de 200 millions $ US n'est pas versée d'ici 72 heures.

Le groupe a réclamé cette somme directement au premier ministre japonais Shinzo Abe, qui était en visite au Moyen-Orient. Celui-ci a promis de sauver les deux hommes, déclarant que «leurs vies sont notre priorité».

M. Abe et d'autres responsables japonais ont refusé de dire si une rançon sera versée pour sauver Kenji Goto Jogo et Haruna Yukawa, mais les forces armées japonaises n'opèrent habituellement que sur leur propre territoire.

Une vidéo mise en ligne mardi sur des sites Internet associés au groupe radical ressemble aux images diffusées lors de prises d'otages précédentes. Des dirigeants japonais étudieront la vidéo pour en vérifier l'authenticité, mais M. Abe s'est engagé sans hésiter à sauver les deux otages.

«C'est impardonnable, a-t-il lancé aux journalistes, à Jérusalem, alors qu'il complétait une visite de six jours au Moyen-Orient. L'extrémisme et l'Islam sont deux choses complètement différentes.»

La vidéo montre les deux victimes vêtues d'une salopette de couleur orange, avec un paysage désertique en arrière-plan. Un djihadiste cagoulé et vêtu de noir se tient entre elles. Le groupe armé État islamique, qui contrôle le tiers de l'Irak et de la Syrie, a déjà décapité cinq otages, lors de mises en scène très similaires à celle-ci.

«Au premier ministre du Japon: même si vous êtes à plus de 8500 kilomètres de l'État islamique, vous avez volontairement participé à cette croisade, lance le djihadiste, qui ressemble de très près au militant britannique qui aurait participé aux autres décapitations. Vous avez fièrement donné 100 millions $ US pour tuer nos femmes et nos enfants (...) et pour tenter de freiner l'expansion de l'État islamique, vous avez aussi 100 millions $ US de plus pour entraîner les (infidèles).»

M. Abe a annoncé l'envoi en Jordanie du ministre adjoint des Affaires étrangères, Yasuhide Nakayama, pour tenter de résoudre la crise. M. Abe a aussi dit pouvoir compter sur l'aide d'Israël.

M. Yukama est un entrepreneur militaire privé tandis que M. Goto est un journaliste pigiste bien connu.

PLUS:pc