NOUVELLES

Le Canadien vient à bout des Predators 2-1 grâce à Subban et à Price

20/01/2015 10:35 EST | Actualisé 22/03/2015 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le Canadien peut quitter pour la pause du match des étoiles le coeur léger, après avoir eu raison des avaricieux Predators de Nashville 2-1 en prolongation, mardi, devant 21 287 spectateurs au Centre Bell.

Un effort de moitié de match, jumelé au brio de Carey Price à son retour au jeu, lui a permis de se sauver avec la victoire.

Le Tricolore (29-13-3) a réussi ses deux buts en supériorité numérique. Celui de P.K. Subban à 4:09 de la courte période de surtemps a tranché le débat. Subban avait obtenu une aide sur le but égalisateur d'Alex Galchenyuk, son 12e de la saison, au début du troisième tiers.

«P.K. a pris les choses en main, l'a encensé l'entraîneur Michel Therrien. Je le sentais très engagé dans le match, comme il l'avait aussi été dans le match précédent. Il a été un excellent leader, et c'est ce que demande à nos meilleurs joueurs.»

L'autre grand leader dans la victoire a été Price. Choisi la première étoile du match, il peut se rendre à Columbus l'esprit tranquille. Auteur de 36 arrêts, il a démontré être en parfaite santé afin de prendre part au match des étoiles de la LNH, en fin de semaine.

«Comme gardien, vous voulez être celui qui fait la différence, a commenté Price. J'essaie simplement de faire ma part. J'estime que les gars ont accompli du bon travail devant moi parce que les Predators n'ont pas eu tant de chances de marquer que ça.»

Price a fait remarquer que sa mère est une avocate de profession quand on lui a souligné qu'il ferait un excellent avocat de la défense parce qu'il trouve toujours des arguments positifs à dire au sujet de ses coéquipiers, même quand ils ne le méritent pas nécessairement.

«Nous ne serons pas toujours parfaits, a-t-il répondu. Nous savons que nous ne dominerons pas nos adversaires pendant toute la durée des matchs. En autant que nous puissions nous accrocher et rester dans le coup, nous nous donnons la chance d'avoir du succès. Nous avons souvent fait ça jusqu'à maintenant cette saison.»

Les Predators (30-10-5) avaient complètement dominé la première moitié du match et ils auraient mérité un meilleur sort. Mike Ribeiro, son 10e, a été leur seul marqueur.

Le gardien des Predators Carter Hutton, qui a dû trouver le temps long au cours de la première moitié du match, a terminé la soirée avec 25 arrêts.

Rien à faire

Price a tôt fait de prouver qu'il n'y avait pas de souci à avoir en lien avec la blessure mineure au haut du corps qui l'a affecté.

Pour le reste, le Canadien a fourni un piètre effort de seulement quatre tirs en première période. Il a même eu de la difficulté à s'approcher du filet de Hutton.

Le CH en a arraché encore plus au début de la deuxième période. Il a mis plus de 10 minutes avant d'obtenir un premier lancer, son cinquième de la soirée. À ce rythme, on croyait que le record de médiocrité de l'équipe de 12 lancers dans un match ne résisterait pas.

Les visiteurs ne parvenaient pas à déjouer Price, malgré leur nette domination. Mais à 12:10, Ribeiro a été crédité d'un but, ayant effleuré du haut du corps la frappe que le défenseur Jones a laissé partir.

Curieusement, le but a fouetté les hôtes qui se sont finalement mis à déployer plus d'ardeur à la tâche. Hutton a eu à se distinguer deux fois face à Brendan Gallagher, incluant vers la fin de l'engagement.

À un tir près

En retard 28-13 au chapitres des lancers, le CH n'était tout de même qu'à un tir de créer l'égalité après 40 minutes de jeu.

Ce tir est venu à 2:02 du dernier vingt, pendant un jeu de puissance. Subban l'a décoché et Galchenyuk l'a fait dévier derrière Hutton.

Le Canadien avait le vent en poupe, et même le bris d'une baie vitrée à 3:59 n'a pas ralenti son allure.

Les Preds ont eu quelques bonnes séquences de leur cru, avec comme résultat qu'on a assisté aux meilleurs moments de la soirée.

La table était mise pour un peu de temps supplémentaire, avant d'aller en pause.

PLUS:pc