NOUVELLES

La jeune Makayla Sault, qui refusait la chimiothérapie contre sa leucémie, est décédée

20/01/2015 12:18 EST | Actualisé 20/01/2015 12:18 EST
Radio-Canada.ca

La jeune Autochtone qui souffrait de leucémie mais avait choisi, avec ses parents, d'utiliser la médecine traditionnelle plutôt que la chimiothérapie, est décédée.

Elle est morte lundi après avoir été victime, la veille, d'un accident vasculaire cérébral.

Makayla Sault, 11 ans, avait reçu en janvier un diagnostic de leucémie aiguë lymphoblastique, une forme grave de cancer du sang qui est diagnostiqué chaque année chez 400 Canadiens.

Ses médecins lui avaient dit qu'elle avait 75 % de chance de survivre si elle suivait les traitements.

Elle a entrepris la chimiothérapie durant 11 semaines à l'hôpital McMaster pour enfants de Hamilton en Ontario.

La fillette avait ensuite écrit à l'hôpital pour expliquer que la « chimiothérapie était en train de tuer son corps et qu'elle ne pouvait plus supporter ça. »

Une autre enfant autochtone de 11 ans, aussi atteinte de leucémie, a obtenu en novembre dernier un jugement de la Cour supérieure de l'Ontario qui statuait qu'elle n'était pas obligée de reprendre des traitements de chimiothérapie.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les aliments qui limitent les risques de cancer