NOUVELLES

IBM surpasse les attentes au 4e trimestre mais ses revenus continuent de reculer

20/01/2015 05:08 EST | Actualisé 22/03/2015 05:12 EDT

ARMONK, États-Unis - Le bénéfice net d'IBM a reculé de 11 pour cent au quatrième trimestre en raison d'une forte baisse des revenus dans la plupart de ses secteurs d'activités. Même si ce résultat a surpassé les attentes des analystes, les prévisions de l'entreprise ont déçu les investisseurs, qui faisaient reculer son action dans les transactions d'après-séance à New York.

La société de technologie et de services de consultation, qui éprouve des difficultés avec ses revenus depuis trois ans, a vu son chiffre d'affaires trimestriel reculer de 12 pour cent, ce qui s'est avéré inférieur aux attentes. Ses clients d'affaires semblent moins intéressés par les gros ordinateurs centraux et les logiciels traditionnels installés sur leurs propres systèmes.

IBM a lourdement dépensé pour développer de nouveaux produits, comme des services d'analyse de données et des programmes d'intelligence artificielle, ainsi que des logiciels livrés par infonuagique. Mais ces nouvelles activités n'ont pas connu la croissance espérée, tandis que les revenus associés aux logiciels, matériel et services technologiques aux entreprises traditionnels d'IBM ont continué de chuter.

IBM a indiqué mardi s'attendre à un bénéfice d'exploitation d'entre 15,75 $ US et 16,50 $ US par action pour son exercice 2015, tandis que les analystes s'attendaient plutôt à un bénéfice de 16,59 $ US par action, d'après les prévisions recueillies par FactSet.

Dans le cadre de sa campagne de redressement de l'entreprise, la chef de la direction d'IBM, Virginia Rometty, tente de se départir des divisions qui grugent les profits. Elle a vendu l'an dernier ses activités de serveurs bas de gamme et a allongé 1,5 milliard $ US à Global Foundries pour qu'elle s'occupe de ses activités de fabrication de microprocesseurs.

Ces dernières semaines, IBM a en outre annoncé de nouveaux produits qui, espère-t-elle, entraîneront une future croissance. Elle s'est notamment associée à Apple pour mettre sur pied une série d'applications d'affaires spécialisées pour les téléphones intelligents iPhones et les tablettes électroniques iPad. IBM a aussi dévoilé, plus tôt en janvier, un nouvel ordinateur central puissant conçu pour gérer rapidement des milliards d'opérations par jour, ce qui pourrait répondre aux besoins croissants des sociétés de commerce électronique.

Au quatrième trimestre, la société d'Armonk, dans l'État de New York, a affiché un bénéfice net de 5,49 milliards $ US, soit 5,51 $ US par action, pour le trimestre d'octobre à décembre, comparativement à celui de 6,19 milliards $ US, ou 5,73 $ US par action, de la même période l'année précédente.

Le bénéfice ajusté, qui exclut les éléments non récurrents, s'est établi à 5,81 $ US par action. Les analystes visaient un bénéfice de 5,41 $ US par action, selon les prévisions recueillies par Zacks Investment Research.

Les revenus se sont chiffrés à 24,11 milliards $ US, tandis que les analystes estimaient qu'ils seraient de 24,65 milliards $ US, selon Zacks.

PLUS:pc