NOUVELLES

Deux attentats à la bombe font huit morts et 18 blessés à Bagdad, en Irak

20/01/2015 04:57 EST | Actualisé 22/03/2015 05:12 EDT

BAGDAD - Deux attentats à la bombe dans des quartiers chiites de Bagdad ont fait au total huit morts, mardi, alors que les autorités disent avoir découvert les corps de 15 combattants kurdes dans une fosse commune située dans un secteur autrefois contrôlé par le groupe armé État islamique.

Une première explosion près d'une clinique médicale a tué cinq personnes et en a blessé onze autres, selon la police. Une deuxième bombe, fixée à un minibus, a explosé dans le quartier de Sadr City, tuant trois passagers et en blessant sept autres, selon les autorités policières.

Des sources hospitalières ont confirmé ces bilans.

Les attentats n'ont pas été revendiqués immédiatement, mais les extrémistes sunnites s'en prennent souvent à la majorité chiite, qu'ils considèrent hérétique.

Pendant ce temps, un responsable local dans la province de Diyala, dans l'est du pays, a annoncé la découverte d'une fosse commune contenant les corps de 15 combattants kurdes, mardi après-midi, près de Sadiyah, à 95 km au nord de Bagdad.

Mohammed Hassan, maire de la ville voisine de Khanaqin, a indiqué que les victimes étaient des membres des forces de sécurité kurdes, les Peshmerga, et que leurs pièces d'identité et leur uniforme avaient été retrouvés à leurs côtés. Les combattants kurdes avaient été capturés et exécutés par les membres d'État islamique lors de la vague d'opérations menée l'an dernier dans le nord et l'ouest de l'Irak, a indiqué le maire Hassan.

Les autorités médicales à Khanaqin ont confirmé qu'ils avaient reçu les corps de 15 hommes abattus de balle dans la tête.

La semaine dernière, les autorités de Diyala avaient découvert une fosse commune contenant 16 corps non identifiés dans un village près de Sadiyah.

PLUS:pc