NOUVELLES

France: des Tchétchènes soupçonnés de préparer un attentat arrêtés et placés en garde à vue (VIDÉO)

20/01/2015 09:06 EST | Actualisé 20/01/2015 12:03 EST

Cinq Tchétchènes soupçonnés de préparer un attentat ont été interpellés lundi soir à Béziers, dans le sud-est de la France, selon une source du bureau du procureur de la ville, Yvon Calvet. Ils ont été placés en garde à vue.

Le procureur refuse cependant de confirmer les soupçons d'attentat. « La préparation d'un attentat n'est pas du tout établie pour le moment », a-t-il déclaré au quotidien Midi Libre, en ajoutant que l'enquête n'en est qu'à son début et que d'autres personnes pourraient être interpellées.

Des perquisitions menées en lien avec cette opération ont aussi permis de retrouver des « produits », a fait savoir le procureur, sans donner plus de détails. Selon Midi Libre, une cache d'explosifs a notamment été découverte.

Selon le procureur Calvet, l'une des personnes interpellées habite Béziers et une autre « probablement » à Montpellier. Des enquêteurs s'affairent à trouver les adresses des trois autres suspects.

L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Montpellier.

Un Français lié aux frères Kouachi sera extradé

Par ailleurs, la justice bulgare a décidé mardi d'extrader vers la France Fritz-Joly Joachin, un Français considéré proche des frères Chérif et Saïd Kouachi, auteurs de l'attentat du 7 janvier contre Charlie Hebdo à Paris.

L'homme de 29 ans a été arrêté le 1er janvier à la frontière turque. Il a admis connaître les frères Kouachi, mais conteste avoir été associé à la préparation de leur attentat.

La procureure bulgare Darina Slavova avait déclaré la semaine dernière que Fritz-Joly Joachin faisait l'objet d'un mandat d'arrestation européen pour « participation à un groupe criminel armé dont l'objectif était l'organisation d'actes terroristes », et qu'il avait été « plusieurs fois en contact » avec Chérif Kouachi.

D'autres suspects recherchés en France et en Espagne

Deux hommes qui ont pris la fuite dans la foulée de l'opération antiterroriste menée en Belgique sont pour leur part recherchés en France et en Espagne, selon ce qu'a confié à l'Agence France Presse une source proche de l'enquête en Espagne.

Selon cette source, les corps de police des deux pays ont reçu un avis de recherche pour ces deux individus dimanche. Les enquêteurs craignent qu'ils ne tentent de rejoindre la Syrie.

La police belge croyait que l'un des deux hommes aujourd'hui recherchés était mort dans l'opération antiterroriste à Verviers, mais ont finalement réalisé que ce n'était pas le cas. Il est donc considéré en fuite.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Fusillade au Charlie Hebdo