NOUVELLES

L'audience pour la détermination de la peine d'un prêtre défroqué a débuté

19/01/2015 01:41 EST | Actualisé 21/03/2015 05:12 EDT

IQALUIT, Nunavut - L'audience pour la détermination de la peine d'un prêtre défroqué, reconnu coupable de dizaines de crimes sexuels horribles commis sur des enfants inuits, a débuté lundi sous haute sécurité.

Ceux qui veulent assister à l'audience d'Eric Dejaeger doivent franchir un détecteur de métal et accepter que leurs sacs soient fouillés pour entrer dans la salle de cour, une situation très inhabituelle pour les tribunaux d'Iqaluit.

Les déclarations des victimes au sujet des conséquences de ces crimes devraient durer deux jours.

Dejaeger a été reconnu coupable de 32 chefs de crimes sexuels sur des enfants, en plus de bestialité, ayant été commis dans les années 1970 et 1980 à Igloolik, au Nunavut.

Les victimes blâment Dejaeger pour une longue liste de séquelles physiques et psychologiques.

Un homme a déclaré que chaque fois qu'il sentait l'odeur du bois humide, il avait automatiquement l'impression d'être de retour auprès de son persécuteur.

PLUS:pc