NOUVELLES

Israël attaque le Hezbollah en Syrie et tue le fils d'un commandant assassiné

18/01/2015 03:58 EST | Actualisé 20/03/2015 05:12 EDT

BEYROUTH - Cinq combattants du Hezbollah, dont le fils d'un commandant décédé, ont été tués dimanche par une frappe israélienne dans le plateau du Golan en Syrie.

L'alerte a été déclarée dans les villes et les villages le long de la frontière avec Israël, a indiqué un responsable du Hezbollah. Dans les parties majoritairement chiites du sud du Liban et à Beyrouth, les rues sont rapidement devenues désertes. Les résidants craignaient que d'autres violences n'éclatent.

L'une des victimes est Jihad Mughniyeh, le fils d'Imad Mughniyeh, un haut dirigeant du Hezbollah assassiné en 2008 à Damas. Le Hezbollah est convaincu qu'Israël est responsable de la mort du père et a longtemps juré qu'il le vengerait.

Un autre commandant serait mort, dimanche, Mohammed Issa, ainsi qu'au moins un Iranien membre du Hezbollah, a affirmé un responsable du groupe.

L'armée israélienne n'a pas commenté les frappes.

L'attaque de dimanche a ciblé deux véhicules du Hezbollah qui effectuaient une tournée de leurs positions dans le plateau du Golan, près de la frontière contrôlée par Israël.

L'aile médiatique du Hezbollah a affirmé qu'«un nombre» de combattants avaient été tués, mais n'a pas dévoilé leur identité.

«Pendant que des combattants du Hezbollah effectuaient une inspection sur le terrain dans la ville de Mazrat al-Amal, ils ont fait face à un bombardement de roquettes provenant d'hélicoptères de l'ennemi israélien, menant au martyre d'un nombre de frères guerriers saints», dit le communiqué, qui précise que leurs noms seront divulgués une fois que leurs familles seront informées.

Selon l'agence de nouvelles officielles de la Syrie, six personnes sont mortes et un enfant est gravement blessé.

Jihad Mughniyeh est l'un des responsables les plus connus du Hezbollah à mourir en Syrie depuis que le groupe s'est jeté dans la mêlée en 2012, pour prêter main forte au président Bachar el-Assad contre les rebelles sunnites. Il serait âgé d'environ 25 ans, selon un ami qui a requis l'anonymat, qui soutient qu'il était chargé de superviser les opérations dans le plateau du Golan.

Selon des sources proches du Hezbollah, il a commencé à s'impliquer dès un jeune âge. Il militait en faveur du Hezbollah à l'université américaine de Beyrouth où il étudiait, et a endossé un rôle plus important après la mort de son père. Une photo a été prise de lui avec le chef du groupe, Nasrallah.

PLUS:pc