NOUVELLES

Inondations au Malawi: la prévention des maladies est la priorité

18/01/2015 11:07 EST | Actualisé 20/03/2015 05:12 EDT

BLANTYRE, Malawi - La prévention des maladies transmises par l'eau est une priorité pour le Malawi, où des inondations ont tué au moins 176 personnes, a affirmé dimanche un responsable de l'aide humanitaire.

Les graves inondations ont déplacé au moins 200 000 personnes, submergé des villages entiers, détruit des maisons, noyé des récoltes et emporté du bétail.

La menace des maladies hydriques, telles que la malaria, le choléra et la diarrhée est devenue une priorité, a indiqué le directeur d'Oxfam au Malawi, John Makina.

Certaines sources d'eau potable ont été complètement submergées ou contaminées, a-t-il expliqué, en entrevue à Lilongwe, la capitale. L'organisme distribue du matériel de prévention et informe les gens sur des méthodes de purification de l'eau dans des camps de fortune ou dans les communautés touchées.

Les districts du sud du pays, les plus durement touchés, demeurent difficiles d'accès. Dans d'autres régions, la situation s'améliore et les gens commencent à tenter de regagner leurs maisons.

Le gouvernement du Malawi a entrepris de coordonner les efforts de secours avec les organismes d'aide, a indiqué M. Makina.

Alors que la pluie continue de tomber sur le pays, le vice-président, Saulos Chilima a encouragé les Malawites vivant dans les régions basses de se déplacer en altitude et d'éviter de traverser des rivières. Les autorités du gouvernement et le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU se sont rendus dans les régions les plus touchées et produisent un rapport des dommages.

PLUS:pc