NOUVELLES

Le Canadien lance davantage en supériorité numérique, et ça fonctionne!

17/01/2015 11:05 EST | Actualisé 19/03/2015 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le Canadien s'est dégourdi à l'attaque en réussissant plus de quatre buts pour la première fois depuis le 12 décembre, quand il avait malmené les Kings de Los Angeles 6-2 au Centre Bell.

Un déchaînement qui est attribuable au réveil du jeu de puissance, qui a contribué deux des six filets dans le gain de 6-4 face aux Islanders de New York, samedi.

«Nous faisons de bonnes choses depuis les trois derniers matchs, a noté l'entraîneur Michel Therrien. Contre les Blue Jackets de Columbus, mercredi, nous avons été très bons en marquant nos trois buts du match. Contre les Sénateurs d'Ottawa jeudi, nous n'avons pas marqué, mais nous avons créé de bonnes chances. Ce soir (samedi), nous avons poursuivi dans la même veine, avec le résultat qu'on connaît.»

Le Tricolore a fait passer son taux de réussite de 13,7 à 15,9 pour cent, et il gagné quelques positions à ce chapitre jusqu'à la 23e.

Que fait-on de différent? C'est simple, on tire davantage vers le filet, comme l'a soulevé le défenseur P.K. Subban, auteur lui-même de deux des cinq buts de l'équipe en avantage numérique dans ses trois derniers matchs.

Therrien a observé que ses troupiers sont davantage animés de la volonté de décocher des lancers.

Le CH était fin prêt à rivaliser avec les Islanders, «l'équipe de l'heure dans la Ligue nationale», comme les a qualifiés Therrien.

Les joueurs ont commencé le match avec vigueur, et ils ont marqué des buts tôt dans chacune des périodes.

«Je n'ai aucune explication, a répondu Therrien, quand on lui a posé la question. C'est le mot d'ordre à chaque match, a-t-il ajouté. Nous voulons toujours vite prendre l'initiative. Ce soir, nous avons pu le faire.»

Subban a mentionné que ses coéquipiers et lui voulaient racheter le mauvais début de rencontre qu'ils avaient connu à Ottawa, jeudi. On savait aussi que les Islanders avaient joué la veille face aux Penguins de Pittsburgh, et on voulait profiter du facteur fatigue.

«Les Sénateurs nous ont fait le coup parce qu'ils savaient que nous avions joué la veille à Columbus. Nous voulions les imiter contre les Islanders.»

Subban a parlé de l'importance pour le Canadien de finir en force avant la pause du match des étoiles.

«Nous voulions cette victoire, a-t-il repris. Nos deux derniers matchs avant la pause sont à domicile et nous voulons les gagner tous les deux. Nous avons gagné le premier. Nous pouvons maintenant porter toute notre concentration à remporter le deuxième.»

Le CH va accueillir les Predators de Nashville, mardi, avant de tomber en pause pour une semaine ou presque.

Auparavant dimanche, l'équipe va tenir une séance d'entraînement publique au Centre Bell.

De retour au centre

David Desharnais a renoué avec la position de joueur de centre, en connaissant un match de deux points — un but et une passe.

«J'étais quelque peu mêlé au début du match, mais ça s'est vite replacé. C'était la première fois que je jouais avec Alex Galchenyuk. C'est un joueur talentueux, un marqueur. La cohésion s'installait à mesure que le match progressait.»

Le défenseur Mike Weaver n'a pas paru trop rouillé même s'il en était à un premier match depuis le 6 décembre. Utilisé dans 13:02 minutes d'action, Weaver, qui avait été laissé de côté neuf fois depuis qu'il est rétabli d'une commotion cérébrale, a bien tiré son épingle du jeu à la place de Tom Gilbert.

PLUS:pc