NOUVELLES

Indonésie: cinq étrangers exécutés pour trafic de drogue malgré les pressions

17/01/2015 08:23 EST | Actualisé 19/03/2015 05:12 EDT

DJAKARTA, Indonésie - Cinq étrangers et une Indonésienne condamnés pour trafic de drogue ont été exécutés par les autorités indonésiennes, malgré l'opposition de dirigeants politiques de leurs pays d'origine.

Le porte-parole du procureur général du pays Tony Spontana a confirmé que quatre hommes originaires du Brésil, du Malawi, du Nigéria et des Pays-Bas ainsi qu'une femme indonésienne avaient été abattus samedi, à quelques kilomètres d'une prison de l'île Nusakambangan. Une Vietnamienne a été exécutée séparément, à Boyolali. Les deux pénitenciers sont situés dans la province centrale de Java.

Leurs corps ont été transportés par ambulance, tôt, dimanche matin, pour être enterrés ou incinérés, selon les souhaits de leurs proches et des représentants de leurs ambassades.

En décembre dernier, le président Joko Widodo avait refusé les demandes de grâce auprès des prisonniers étrangers. Il avait rejeté les appels lancés à la dernière minute par la présidente brésilienne Dilma Rousseff et le gouvernement néerlandais.

PLUS:pc