NOUVELLES

Wilder et Stiverne veulent faire leur place chez les poids lourds

16/01/2015 04:51 EST | Actualisé 18/03/2015 05:12 EDT

LAS VEGAS, États-Unis - Deontay Wilder croit qu'il sera le prochain champion américain chez les poids lourds, un boxeur complet avec la puissance de George Foreman et la personnalité de Mohamed Ali.

Bermane Stiverne croit que Wilder a choisi le mauvais adversaire pour tenter de mettre la main sur une première ceinture.

«En bout de ligne, ce qui compte est le nom de la personne qui aura passé le K.-O. à Deontay Wilder et c'est mon nom que l'on verra, a déclaré Stiverne. Nous allons enfin savoir à quel point il est bon ou non.»

Beaucoup de personnes impliquées dans le monde de la boxe s'intéressent à cette question, à laquelle on devrait avoir une réponse samedi soir au MGM Grand Arena. Wilder, médaillé de bronze aux Jeux olympiques de 2008, a massacré chacun de ses adversaires depuis ses débuts dans les rangs professionnels, passant le K.-O. à ses 32 opposants — et tous à l'intérieur des quatre premiers rounds.

Cependant, la qualité de ses adversaires a été suspecte, et on est poli. De son côté, Stiverne (24-1-1, 21 K.-O.) a fait ses classes et il détient une ceinture des poids lourds pour le prouver. Il a défait Chris Arreola par K.-O. à son dernier combat afin d'hériter du titre vacant de la WBC.

«Sur papier, je ne suis pas supposé durer 30 secondes, a dit Stiverne. Il a une fiche exceptionnelle, plus que parfaite. Même Mike Tyson n'a jamais eu une fiche comme celle-là.»

La puissance de Wilder et son potentiel ont fondé des espoirs permettant de croire qu'il pourrait être le combattant qui ramènera de l'intérêt dans la catégorie moribonde des poids lourds. Il pourrait aussi devenir le premier américain à détenir la ceinture — Stiverne est né en Haïti et a grandi à Montréal avant de s'installer à Las Vegas — depuis que Shannon Briggs l'a acquise en 2006.

Cependant, Wilder ne veut pas se contenter d'avoir la ceinture. Il veut gagner le coeur des Américains avec ses poings et sa bouche.

«Je suis né pour faire ceci, a dit Wilder. J'ai tous les atouts. Je suis excitant, j'ai le charisme et je suis divertissant. Et la chose que les gens veulent voir, ce sont des K.-O. et j'ai la puissance pour réussir des K.-O­.»

Ça, ça ne fait aucun doute. Wilder, qui mesure six pieds sept pouces, compte 18 K.-O. au premier round en carrière et personne n'a franchi le quatrième round contre lui. Il a également des qualités de boxeur, en plus de la personnalité qu'il espère l'aidera à faire oublier aux Américains que la catégorie des poids lourds a été dominée pendant longtemps par les frères ukrainiens Klitschko, qui se sont battus principalement en Allemagne.

«Il y a eu une époque où Mohamed Ali, le champion du monde des poids lourds, était la personne la plus connue aux États-Unis, a rappelé Wilder. Il a capté l'imaginaire de tout le monde et ils se sont arrêtés pour l'écouter. J'aime comment il a été impliqué auprès de ses partisans et a aimé ses enfants. C'est mon genre d'histoire.»

PLUS:pc