NOUVELLES

White Birch : les travailleurs acceptent l'offre patronale

16/01/2015 05:48 EST | Actualisé 16/01/2015 05:48 EST
Radio-Canada

Le syndicat Unifor s'est finalement plié à la demande du regroupement des retraités de l'usine Papiers White Birch. Uniquement le vote des travailleurs actifs a été pris en compte pour statuer sur la dernière offre patronale. Ces derniers l'ont acceptée à 81 %.

« Ça nous sécurise, ça nous rassure et surtout, on reste dans un cadre tout à fait légitime selon nos prétentions », s'est réjoui Me Jocelyn Morency qui représente le regroupement des retraités.

Une requête avait d'ailleurs été déposée en cour supérieure pour invalider le vote des retraités, qui estimaient « qu'un retraité n'a pas le droit de voter, et que les faire voter était problématique », a précisé l'avocat.

Le syndicat a donc accepté la position des retraités avant même d'obtenir le jugement du juge Robert Mongeon. Dans un communiqué, le syndicat Unifor indique maintenant qu'il « s'attend à ce que l'employeur procède avec diligence au dépôt des textes des régimes afin de pouvoir ensuite procéder aux paiements. »

L'avocat Jocelyn Morency croit lui aussi que Black Diamond - White Birch n'a plus de raison de retarder ce dossier davantage. La ratification de l'entente par les travailleurs actifs « va entraîner le dépôt des textes de régime pour que les retraités puissent recevoir leur prestation pour service passé et compenser un peu leurs pertes », a-t-il indiqué en apprenant la nouvelle.

Le combat des retraités non syndiqués

Si l'acceptation de l'offre patronale semble sonner la fin de la saga judiciaire pour les 600 retraités syndiqués, ce n'est pas le cas pour les quelque 230 cadres à la retraite.

Me Morency explique qu'une ordonnance de la cour a déjà ordonné à l'employeur à négocier avec ce groupe de retraités. « Malheureusement, ça a traîné, déplore-t-il, et on a demandé au juge Mongeon ce matin de mettre un cadre plus serré pour que l'employeur se manifeste davantage. »

Le juge Robert Mongeon doit rendre une décision sous peu.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter